Publicité

Douloureux rappel pour le secteur auto (débriefing actions européennes)

Les valeurs automobiles ont souffert ce mardi sur les marchés européens. ©ANP

La chute record des immatriculations en Europe en avril a lourdement pesé sur le secteur automobile. Thyssenkrupp a encore progressé.

Les bourses européennes se sont repliées au lendemain d'un fort rebond. L'euphorie suscitée la veille par des signes de progrès dans la recherche d'un vaccin contre le coronavirus a cédé la place à des prises de bénéfices tandis que l'espoir d'une relance à l'échelle européenne favorise l'euro et fait baisser les rendements obligataires des pays du sud de l'Europe.

À Paris, après une ouverture en hausse, le CAC 40 a perdu 0,89%. A Londres, le FTSE 100 a cédé 0,77% et à Francfort, le Dax a avancé de 0,15%. L'indice EuroStoxx 50 a accusé une baisse de 0,32% et le Stoxx 600 de 0,61%. Ce dernier avait pris 4,07% lundi, sa meilleure performance en pourcentage sur une séance depuis le 24 mars, après l'annonce par la société de biotechnologies américaine Moderna de premiers résultats positifs d'un candidat vaccin contre le Covid-19 et la présentation par la France et l'Allemagne d'un plan de relance de 500 milliards financé par des emprunts au niveau de l'Union européenne. 

Le secteur automobile a perdu 1,41% après l'annonce d'une chute record de 78,3% des immatriculations en Europe en avril. A Paris, Renault a cédé 10,85% et PSA 5,62%, deux des plus fortes baisses du CAC 40.

Parmi les replis les plus marqués du Stoxx 600 ont figuré Klépierre (-16,8%) et Natixis (-9,47%), considérés par des analystes comme faisant partie des titres plus menacés par la levée de l'interdiction des ventes à découvert.

Rémy Cointreau (-4,65%) souffre de l'abaissement de la recommandation de Goldman Sachs, qui juge une pause justifiée après la surperformance récente du titre.

En hausse, Thyssenkrupp a continué de progresser (+5,09%) après avoir évoqué officiellement la possibilité d'une vente de la majeure partie de ses activités sidérurgiques. Son concurrent Arcelormittal a gagné 1,3%. 

La firme Flow Traders a pris 0,57% après avoir annoncé avoir participé au financement de la plateforme de transactions MMEX aux Etats-Unis, un projet concurrent aux bourses comme le New York Stock Exchange et le Nasdaq.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés