ExxonMobil quitte le Dow Jones

ExxonMobil quittera le Dow Jones après 92 ans de présence. ©AFP

ExxonMobil sortira de l'indice Dow Jones le 31 août après la révision de celui-ci. Pfizer et Raython sont aussi éjectés.

Grand remue-ménage au sein du Dow Jones Industrial Average . Le 31 août, après la révision de l'indice vedette de Wall Street, la compagnie pétrolière ExxonMobil , le groupe pharmaceutique Pfizer et la compagnie d'aéronautique et de défense Raython Technologies en sortiront.

92
ans
ExxonMobil est resté pendant 92 ans dans le Dow Jones. Il était le plus ancien membre de l'indice.

Ces changements sont motivés par la décision du géant de l'informatique Apple, dont la capitalisation financière a franchi la barre symbolique des 2.000 milliards de dollars, de scinder son titre en quatre. Cette division, qui surviendra le 31 août, fait baisser le poids du fabricant de smartphones au sein du Dow Jones, indice calculé en fonction du prix des actions des 30 sociétés qu'il représente, et non sur leur capitalisation boursière, comme dans le S&P 500. Un comité choisit les membres de l'indice afin de maintenir "une représentation adéquate des secteurs" et favorise les sociétés qui "disposent d'une excellente réputation, démontrent une croissance soutenable et intéressent un large nombre d'investisseurs" selon le site web de S&P Dow Jones Indices.

La fin d'une époque

Pour ExxonMobil, cette sortie du Dow Jones marque la fin d'une époque. La société était présente dans l'indice depuis 1928 via une des sociétés l'ayant précédée, la Standard Oil of New Jersey. Le groupe pétrolier, qui était encore la plus grosse entreprise au monde en terme de capitalisation boursière en 2011, était le plus ancien membre de l'indice. Son éjection reflète le déclin des sociétés pétrolières dans l'économie américaine. Sa capitalisation boursière s'élève désormais à 180 milliards de dollars.

ExxonMobil, Pfizer, Raython Technologies seront remplacés par Amgen, Saleforces et le groupe industriel Honeywell, selon un communiqué de S&P Dow Jones Indices. Ce changement arrive alors que les compagnies technologies ont surperformé tous les autres secteurs depuis des années, et en particulier en 2020 durant la pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement. Cela a permis au Nasdaq 100 d'enregistrer record sur record, alors que le Dow Jones reste lui 4,2% en dessous de son plus haut historique atteint avant le début de la pandémie.

  • Saleforces, fondé en 1999, a connu l'une des plus fortes progressions boursières aux Etats-Unis après la crise financière. L'action a vu son cours multiplier par 27 depuis mars 2009.
  • Amgen, une valeur biotechnologique, a atteint 137 milliards de dollars de capitalisation et pèse 90 milliards de dollars de plus que Pfizer, qu'elle remplacera dans le Dow Jones après la révision du 31 août.
  • Quant à Honeweyll, la société fait son grand retour dans l'indice, douze ans après avoir été évincée pour faire de la place à Bank of America et Chevron. Le cours de son action a progressé dix ans sur douze, et propulsé sa capitalisation boursière à plus de 100 milliards de dollars. Depuis janvier, la valeur a toutefois reculé de près de 9%.
"Ces changements marquent un signe des temps. L'énergie passe de mode, le 'cloud computing' fait son entrée."
Chris Zaccarelli
Responsable de la stratégie d'investissement chez Independent Advisor Alliance

"Les changements annoncés contribuent à diversifier l'indice en supprimant des doublons de groupes de même envergure et en intégrant de nouveaux types d'entreprises pour mieux refléter l'économie américaine", a déclaré l'indice S&P Dow Jones dans un communiqué de presse.

"Ces changements marquent un signe des temps. L'énergie passe de mode, le cloud computing fait son entrée", a commenté Chris Zaccarelli, responsable de la stratégie d'investissement chez Independent Advisor Alliance.

La dernière fois où trois sociétés ont fait leur entrée dans le Dow Jones remonte à 2013. Bank of America, Hewlett-Packard et Alcoa ont été éjectées de l'indice pour faire place à Goldman Sachs, Visa et Nike.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés