Ferveur autour de l’IPO du rival chinois de TikTok

Kuaishou, pionnier de l'envoi d'images courtes sur les réseaux sociaux, compte entrer en bourse cette année. ©REUTERS

L’application de partage de courtes vidéos Kuaishou entend lever de 5 à 6 milliards de dollars pour son introduction à la Bourse de Hong Kong. L’annonce a dopé le titre de sa maison-mère Tencent, mais aussi celui du holding Prosus à la Bourse d’Amsterdam.

Il s’agit ni plus ni moins de la plus grosse introduction en bourse d’une plateforme web depuis celle d’Uber en mai 2019. Filiale du géant Tencent, l’application de partage de courtes vidéos Kuaishou entend lever entre 4,9 et 5,4 milliards de dollars dans le cadre de son entrée prévue le 5 février prochain à la Bourse de Hong Kong. Un montant qui pourrait même dépasser les 6 milliards de dollars en cas d’exercice d’une option de surallocation et valoriser la société de 55 à plus de 60 milliards de dollars.

60
milliards de dollars
La valorisation en bourse de Kuaishou pourrait dépasser les 60 milliards de dollars.

Signe de l’enthousiasme des investisseurs, l’annonce a fait bondir de plus de 10% à la Bourse de Hong Kong le titre de la maison-mère Tencent, qui possède 21,6% de Kuaishou, ainsi que celui de China Renaissance technologies qui conseille la société dans ce processus. À la Bourse d’Amsterdam, elle a soutenu le cours du holding Prosus , dont Tencent est la plus importante participation.

L’opération intervient pourtant à un moment où les sociétés technologiques chinoises sont de plus en plus dans le collimateur des autorités de régulation. Au mois de novembre dernier, Pékin avait ainsi suspendu à la dernière minute l’entrée en bourse du géant des paiements Ant Group dont la maison-mère Alibaba fait actuellement l’objet d’une enquête antitrust.

Un modèle en forte croissance

Kuaishou, qui veut dire «main rapide» en chinois, a été créée en 2013 et s’est imposée comme l’un des pionniers du format des courtes vidéos partagées qu’ont ensuite adopté d’autres acteurs dans le monde entier comme Facebook. Selon ses dirigeants, la plateforme compte plus de 480 millions d’utilisateurs actifs par mois dont le temps de connexion par jour a dépassé en moyenne le cap des 100 minutes cette année. Des utilisateurs qui n’étaient encore qu’au nombre de 262 millions en septembre dernier.

Kuaishou s’est imposée comme l’un des pionniers du format des courtes vidéos partagées qu’ont ensuite adopté d’autres acteurs dans le monde entier comme Facebook. 

Si Kuaishou reste encore en deçà des quelques 600 millions d’utilisateurs par mois que revendique Douyin, la version chinoise de TikTok appartenant à Bytedance, ses revenus ont progressé de près de 50% au cours des neuf premiers mois de 2020, à 40,7 milliards de yuan (5,1 milliards d’euros), après avoir intensifié ses efforts de monétisation grâce à la publicité et l’e-commerce.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés