Feu rouge pour Faurecia (Débriefing actions européennes)

©Bloomberg

La semaine a débuté dans le rouge pour les marchés actions en Europe. Les investisseurs se font encore du mouron sur l'inflation. Le secteur du tourisme a retrouvé le sourire.

Les craintes d'une poussée de l'inflation et d'une hausse des rendements obligataires sont toujours bien présentes. Elles ont encore coupé l’appétit au risque des investisseurs européens, ces derniers redoutant un resserrement monétaire progressif.

À la cloche, les principaux indices européens pointaient dans le rouge. Le CAC 40 de Paris a abandonné 0,11% et le Dax de Francfort , malgré la sensible amélioration du climat des affaires chez nos voisins allemands, a cédé 0,31%. Tendance similaire à Londres où le FTSE 100 a perdu 0,18%.

La perspective d'un assouplissement des restrictions sanitaires a fait du bien au secteur des transports et loisirs dont l'indice Stoxx s'est rapproché d'un pic d'un an. Le tour-opérateur TUI (+7,62%) et la compagnie EasyJet (+7,68%) ont ainsi figuré parmi les plus fortes hausses du jour. IAG (+7,45%) a suivi le mouvement. La maison mère de British Airways et d'Iberia a confirmé l'arrivée de nouveaux financements qui vont lui permettre d'augmenter ses liquidités à 2,45 milliards de livres.

À l'inverse, les grands gagnants de la pandémie ont vu rouge. La société de livraison de plats préparés Delivery Hero a fondu de 6,53% et le spécialiste des kits repas HelloFresh a glissé 7,30%. Constat similaire pour le champion allemand de l'e-commerce Zalando (-1,70%).

Le secteur auto était plombé par les mauvais chiffres dévoilés par un de ces plus grands équipementiers. Faurecia a abandonné 4,65% après la publication de résultats terriblement impactés par la crise sanitaire.

Son concurrent allemand Continental a cédé 1,95%. Vendredi, il avait décidé de ne pas verser de dividende au titre de 2020 alors que le spécialiste des pneus s'attend désormais à acter une vilaine perte annuelle.

Sur le marché londonien, la vigueur de la livre sterling a pénalisé les grands exportateurs de la cote comme le fabricant de spiritueux Diageo (-1,707%) et le groupe de luxe Burberry (-0,22%).

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés