Fin de l'hémorragie pour la livre sterling

©Bloomberg

La monnaie britannique a repris des couleurs face au dollar et à l'euro à la suite de l'annonce de la démission de Theresa May. La livre met ainsi un terme à 14 séances consécutives de repli.

Peu après 11 heures, heure belge, soit le moment où Theresa May a pris la parole pour annoncer sa démission, la livre sterling amplifiait sa hausse face au dollar  et à l'euro  dans un contexte de forte volatilité. Vers 16h, la livre prenait encore 0,12% face au dollar et était stable face à l'euro. Avant cela, la devise avait fait un petit détour en territoire négatif (voir graphique ci-dessous).

Forte volatilité pour la livre face au dollar ce vendredi

 

Investisseurs méfiants

La monnaie britannique avait souffert lors des quatorze dernières séances des incertitudes croissantes sur le sort de la Première ministre et l'issue du Brexit, végétant autour de ses plus bas niveaux depuis janvier. Toutefois, les gains du jour pour la devise britannique sont encore trop limités pour faire oublier la culbute de 3% signée par la livre ces quatre dernières semaines. 

Il faut dire que les investisseurs se méfient du positionnement du futur successeur de Theresa May. Pour les analystes de Bank of America Merrill Lynch, "le remplacement probable de Theresa May par un Premier ministre eurosceptique accroît les risques d'un 'no deal' et de la tenue d'élections législatives cette année." Même son de cloche chez Moody's où la cheffe analyste de la dette souveraine du Royaume-Uni explique que "l'incertitude autour du Brexit pèse sur les décisions d'investissement et de recrutement et, in fine, sur la croissance. La démission de la Première ministre augmente également le risque d'un Brexit sans accord."

La livre face au dollar depuis depuis un mois. ©Bloomberg

A la Bourse de Londres, le FTSE 100 , en hausse depuis l'ouverture, a brièvement augmenté ses gains immédiatement après la confirmation de la démission de Theresa May.

L'indice phare de la Bourse de Londres, gagne a mi-séance près de 0,7% et les valeurs minières, très sensibles au moindre mouvement de la livre, sont reparties à la hausse. Peu après midi, Anglo American  s'adjugeait 2%, Rio Tinto  1,59% et BHP Billiton   1,78%. 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect