Frénésie autour de l’IPO d’Ant Group

La double cotation d'Ant Group sur le Star Market de Shanghai et le Hong Kong Stock Exchange lui a permis de lever 34,4 milliards de dollars au total. ©REUTERS

La plus grosse introduction en bourse de l’histoire suscite un engouement frénétique auprès des investisseurs. La demande pour y souscrire a dépassé les 3.000 milliards de dollars, du jamais vu.

L’entrée en bourse d’Ant Group est décidément celle de tous les records. La filiale de paiement du géant de l’e-commerce Alibaba est parvenue à boucler sans difficulté son IPO pour laquelle la demande a dépassé toutes le espérances: les investisseurs y ont souscrit à hauteur de plus de 3.000 milliards de dollars, une somme astronomique qui représente plus de cinq fois le PIB de la Belgique

La double cotation du groupe sur les plateformes boursières du Star Market de Shanghai et du Hong Kong Stock Exchange lui a permis, comme prévu, de lever 34,4 milliards de dollars au total, ce qui en fait la plus grosse IPO de l’histoire, devançant les 29,4 milliards de dollars récoltés par le géant saoudien Saudi Aramco en décembre dernier. Un montant qui devrait même dépasser les 35 milliards de dollars, Ant Group ayant annoncé qu’il exercerait une option de surallocation lui permettant de vendre encore 15% d’actions supplémentaires.

Engouement frénétique

Pour la partie de l’offre qui concernait la cotation prévue sur la Bourse de Shanghai, la demande a atteint l’équivalent de 2.850 milliards de dollars, soit 872 fois plus que ce qui était offert. Pour l’autre partie liée à la Bourse de Hong Kong, elle s’est élevée à 168 milliards de dollars, dépassant 389 fois l’offre. L’appétit des investisseurs était tellement intense qu’il a provoqué la panne technique d’une plateforme de courtage hongkongaise.

Une véritable frénésie que certains voient comme le prélude à un démarrage en trombe de la première cotation d’Ant group, le 5 novembre prochain. Les plus sceptiques avertissent, en revanche, des risques liés à la forte volatilité des marchés ces prochains jours, avec, notamment, les élections américaines et la résurgence de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés