Gain de 60.000% pour l'action du siècle

©REUTERS

En Bourse de New York, Monster Beverage affiche la plus forte hausse en près de vingt ans. Mais sa croissance effrénée est peut-être terminée.

Quelle est l’action qui a le plus progressé en Bourse de New York depuis le début du siècle? D’après les calculs de l’agence Bloomberg, il s’agit du titre Monster Beverage , spécialiste des boissons énergisantes, qui s’est envolé de plus de 60.000% en près de vingt ans.

Mercredi, l’action a clôturé à un cours de 54,89 dollars, contre 0,09 dollar à la fin de l’année 1999. Cette ascension fulgurante est due à une croissante continue des ventes et des profits de cette société qui a réussi à percer sur un marché dominé par Red Bull.

L’envolée de Monster est-elle terminée? Certains analystes semblent le penser parce que le succès des boissons énergisantes de l’entreprise américaine a donné des idées à des concurrents tels que Vital Pharma, qui a lancé sa marque Bang dans ce créneau, avec succès puisque sa part de marché est passée de 1% à plus de 8% en un an, tandis que celle de Monster Beverage a reculé de 3,5 points de pourcentage, à 35,4%.

Une boisson "Brexit"...

La Bourse reflète cette perte de vitesse: l’action Monster avait atteint un record à 68,91 dollars le 26 janvier 2018. Elle se trouve à présent 20% plus bas.

Les perspectives semblent compliquées pour le groupe américain car la niche du marché des boissons énergisantes est devenue un vaste marché, estimé à 50 milliards de dollars, qui suscite de plus en plus d’appétits. Le géant de la vente en ligne Amazon  a lancé sa propre boisson énergisante. Les grands noms du secteur des softs drinks, Pepsi  et Coca-Cola  sont également de plus en plus actifs dans ce sous-secteur. On a même vu débarquer une boisson énergisante baptisée Brexit, surfant sur la popularité du terme après le référendum de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

La position de Coca-Cola vis-à-vis de Monster est particulière. Le géant américain des boissons a conclu un partenariat de distribution avec le groupe de boissons énergisantes et il est son principal actionnaire avec près de 19% du capital détenu. Si bien que des analystes ont longtemps spéculé sur une acquisition en bonne et due forme de l’ensemble de la société Monster par Coca. Mais voilà, ces dernières années, le spécialiste des sodas a lui aussi lancé ses propres boissons énergisantes sur le marché, concurrençant ainsi Monster. Ce qui a fait retomber la spéculation sur une éventuelle offre d’acquisition. Ceci peut aussi expliquer pourquoi le titre Monster plafonne en Bourse.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect