Jack Ma espère lever 35 milliards de dollars via l’IPO de Ant Group

Le milliardaire chinois Jack Ma détient un tiers d'Ant Group via Alibaba, le géant de l'e-commerce qu'il a cofondé en 1999. ©Bloomberg

Ant Group pourrait lever 35 milliards de dollars au travers de son introduction en bourse, qui s’annonce d’ores et déjà comme la plus importante jamais réalisée.

L’IPO de Ant Group devrait battre tous les records. D’après l’agence Bloomberg, l’intérêt des investisseurs serait tel que les attentes pour cette opération ont été revues à la hausse.

La filiale financière du géant de l’e-commerce Alibaba , bien connue pour sa plateforme Alipay, entendrait, du coup, lever jusqu’à 35 milliards de dollars, au lieu des 30 milliards précédemment estimés. Un montant inédit. Jusqu’ici, le record était détenu par le géant pétrolier saoudien Aramco qui avait levé 29,4 milliards de dollars en décembre dernier sur la place boursière de Riyad.

250 milliards
de dollars
La valeur boursière d'Ant Group pourrait bientôt s'élever à 250 milliards de dollars.

Ant Group, qui prévoit d’être à la fois coté à Hong Kong et Shanghai, compte utiliser le produit de la vente de ses actions pour développer ses activités et financer la recherche et développement.

Valorisation revue en hausse

Le groupe, dont le milliardaire Jack Ma détient un tiers du capital au travers d’Alibaba, devrait, par la même occasion, voir sa valorisation boursière augmenter. En lieu et place des 225 milliards de dollars précédemment avancés, on parlerait à présent de 250 milliards de dollars. C’est davantage que la valeur d’un établissement comme Bank of America et même le double de Citigroup. Parmi les banques américaines, seule JPMorgan peut se targuer de valoir davantage (300 milliards de dollars).

L’introduction en bourse de Ant Group, pour laquelle aucune date n’a encore été précisée, répond également à l'appel des autorités chinoises, qui souhaitent voir les fleurons nationaux du secteur technologique se coter sur les places boursières locales, dans une période de rivalité économique et politique acérée avec les États-Unis.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés