JPMorgan et Citi battent les attentes du marché

Citigroup a enregistré une baisse de son bénéfice au troisième trimestre, mais ce résultat est néanmoins meilleur que prévu. ©Bloomberg

La hausse de leurs activités de trading a contribué à ce que JPMorgan et Citi enregistrent de meilleurs résultats que prévu au troisième trimestre.

Les deux banques américaines JPMorgan et Citigroup ont dépassé les prévisions des analystes avec leurs résultats ce mardi. JPMorgan Chase a publié un bénéfice net par action de 2,92 dollars, contre 2,68 dollars au troisième trimestre 2019 et alors que les analystes prévoyaient en moyenne 2,23 dollars, selon les données de Refinitiv. Son bénéfice net s'est élevé, sur les trois derniers mois, à 9,44 milliards de dollars (8 milliards d'euros).

6,6 milliards
de dollars
Les revenus de trading de JPMorgan ont progressé de 30% au troisième trimestre par rapport à 2019, à 6,6 milliards de dollars.

Les chiffres du groupe ont été soutenus par une hausse du trading suite au rebond des marchés depuis le creux observé en mars, alors que la première vague de Covid-19 battait son plein. Les revenus de trading de la banque ont grimpé de 30% par rapport à l'année précédente, à 6,6 milliards de dollars.

L'institution a pu aussi compter sur ses revenus sur les marchés de capitaux et de sa banque d'investissement. Elle a dû procéder à moins de provisions par rapport au deux trimestres précédents, ce qui a également soutenu ses résultats. Cela lui a permis de compenser un recul de son activité liée à la consommation.

Bénéfice en baisse chez Citigroup

Citigroup a publié un recul de son bénéfice au troisième trimestre à 3,23 milliards de dollars, contre 4,91 milliards de dollars en 2019. Son bénéfice par action a baissé à 1,40 dollar, contre 2,07 dollars sur la même période l'an dernier. Toutefois, celui-ci surpasse les attentes des analystes, qui prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 0,93 dollar, selon les données de Refinitiv.

Mercredi, les résultats de Wells Fargo et de Bank of America devraient également dépasser les attentes des analystes.

La banque a aussi observé un bond de son activité de trading de 16% sur un an. Elle aussi a dû procéder à moins de provisions par rapport aux deux trimestres précédents. Elle avait provisionné 7,9 milliards de dollars au précédent trimestre pour couvrir les éventuels impayés de ses clients en raison du fort ralentissement de l'économie. Cette fois-ci, elle n'a provisionné que 2,2 milliards de dollars.

Citigroup a toutefois publié un chiffre d'affaires en recul de 7%, à 17,3 milliards de dollars sur un an.

Résultats à venir

Les deux banques ont ouvert la saison des résultats du troisième trimestre. Mercredi, les résultats de Wells Fargo et de Bank of America devraient également dépasser les attentes des analystes. Ceux de Goldman Sachs, qui seront également publiés mercredi, sont attendus avec une note de prudence, tout comme les résultats de Morgan Stanley, prévus jeudi. Les deux institutions ont connu un excellent deuxième trimestre grâce à leurs revenus du trading et de la banque d'investissement.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés