L'acier recherché, le luxe délaissé (débriefing actions européennes)

©EPA

Les statistiques chinoises ont provoqué quelques arbitrages sur les marchés européens. Les indices ont légèrement progressé, dans un contexte prudent avant la réunion de la BCE la semaine prochaine.

Les indices boursiers européens ont légèrement progressé ce lundi, les investisseurs espérant l'annonce de futures mesures de soutien à l'économie lors de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) de la semaine prochaine. En clôture, le CAC 40  a gagné 0,10%, le DAX  a grimpé de 0,52% et le FTSE 100  a avancé de 0,34%.

Le secteur de l'acier s'est distingué à la hausse, avec notamment des progressions d'ArcelorMittal  (+1,54%) et Outokumpu  (+2,04%). D'après les statistiques chinoises publiées en matinée, la croissance de la deuxième économie mondiale au deuxième trimestre a été la plus faible depuis 27 ans mais le détail des données du mois de juin a pu rassurer les investisseurs, notamment les données sur la production industrielle, en progrès de 6,3% sur un an, contre 5% le mois précédent.

Par ailleurs, JPMorgan a actualisé sa note sur le secteur de l'acier, publiée au début du mois. La banque d'affaires identifie trois raisons d'être optimiste pour l'acier européen: elle s'attend à une stabilisation des conditions macroéconomiques au deuxième semestre, elle prévoit une amélioration de la demande intérieure d'acier et elle estime que de récentes réductions de production en Chine sont de bon augure.

Le secteur automobile a également bien réagi aux chiffres chinois de ce lundi. Renault  a pris 0,77%. BMW  a gagné 1,17%. Continental  a progressé de 0,34%.

Par contre, les chiffres des ventes de détail en Chine semblent avoir déçu les investisseurs car le secteur du luxe a mal réagi à cette publication. Hermès  a perdu 2,05%. LVMH  a cédé 1,03%. Richemont  a abandonné 0,80%.

Thomas Cook  a perdu 3,72% après avoir déjà plongé de près de 60% vendredi à la suite de l'annonce d'une recapitalisation par le chinois Fosun, ce qui engendrera une forte dilution des autres actionnaires.

Airbus  a enregistré une hausse de 1,19%. JPMorgan a relevé son objectif de cours de 144 à 163 euros. La recommandation reste à "surpondérer".

Accor  a perdu 0,75%. L'action du groupe hôtelier a subi des prises de bénéfice après son bond de plus de 5% de vendredi dû à des spéculations sur une possible offre d'acquisition.

Deutsche Telekom  a reculé de 1,22%. Berenberg a réduit son objectif de cours de 13,20 à 12,70 euros, en maintenant son conseil à "vendre".

Publicité
Publicité

Echo Connect