L'appétit pour le risque revient (Débriefing actions européennes)

Les investisseurs ont placé leur espoir dans un retour à la normale. ©REUTERS

Les valeurs automobiles, l'hôtellerie et les banques ont été recherchées sur les marchés dans un contexte de reprise de risque.

Les bourses européennes ont progressé pour la troisième séance consécutive mercredi, les espoirs placés dans le retour progressif à la normale de l'activité économique continuant de favoriser l'appétit pour les actifs risqués.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,35%, au plus haut depuis le 24 février de l'an dernier. À Londres, le FTSE 100 a pris 0,93% et à Francfort, le Dax a avancé de 0,29% après un record à 14.197,49 points. L'indice EuroStoxx 50 s'est adjugé une hausse de 0,14% et le Stoxx 600 de 0,19%.

Les meilleures performances sectorielles en Europe ont été signées par les secteurs appelés à profiter de la reprise progressive de l'activité: l'indice Stoxx de l'automobile a gagné 2,63%, celui des banques 2,39%, celui du transport et des loisirs 2,71% et celui des matières premières 0,54%. Dans le peloton de tête du Stoxx 600, Continental (+5,43%) et Volkswagen (+4,69%) ont profité d'avis favorables d'UBS tandis que Stellantis, né le mois dernier de la fusion PSA-Fiat, a lâché 0,19% après avoir annoncé tabler sur une amélioration de sa marge d'exploitation cette année. Renault a avancé de 5,21%.

Les valeurs de l'hôtellerie et de la restauration ont profité de l'espoir de bénéficier de nouvelles aides et de la perspective d'une réouverture de l'économie. Le groupe Whitbread, propriétaire des hôtels Premier Inn, a grimpé de 5,55%, tout comme le spécialiste de la restauration collective Compass (+2,36%).

Polymetal, l'un des plus grands producteurs d'or et d'argent de Russie, a augmenté de 0,97%, après avoir affiché un bénéfice net record de 1,1 milliard de dollars en 2020 grâce à la hausse des prix mondiaux des métaux précieux.

Le groupe logistique suisse Kuehne & Nagel International a progressé de 7,12%, marquant un nouveau record de résultat opérationnel sur un an.

L'assureur britannique Hiscox Ltd a chuté de 11,84% au bas du Stoxx 600 alors qu'il a indiqué avoir subi une perte énorme pour 2020 et continué à retenir son dividende.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés