L'auto en première ligne (Débriefing actions européennes)

©Bloomberg

Journée faste sur les marchés européens, où les indices ont pu prendre de la hauteur. Le secteur auto a profité des bons chiffres de vente affichés en Chine.

Les bourses européennes ont fait le plein de points ce mardi, préférant saluer les développements positifs outre-Atlantique quant au très attendu soutien financier des autorités américaines pour remettre la première économie mondiale sur les rails de la croissance.

À Paris, le CAC 40, qui a repassé à l'ouverture la barre des 5.000 points, a avancé de 2,41% à 5.027,99 unités. Tendance identique à Francfort où le Dax a gagné 2,04%. Le marché londonien a également vu l'indice FTSE 100 progresser de 1,71% alors que l'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a pris 2,22% et le Stoxx 600 1,68%.

L'appétit des investisseurs était aussi soutenu par l'annonce d'une amélioration inattendue du moral des investisseurs en Allemagne, selon les résultats de l'enquête mensuelle de l'institut ZEW.

Tous les secteurs étaient à leur avantage ce mardi. Les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs ont profité des chiffres des ventes en Chine pour le mois de juillet. Des chiffres qui confirment le retour du chaland chez les concessionnaires auto. C'est en effet le quatrième mois consécutif de hausse des ventes de véhicules sur le plus grand marché mondial pour le secteur. Renault, Volkswagen, Continental et Valeo ont pris entre 4% et 9%.

Vivendi a glané 3,51% après avoir annoncé la signature d'un pacte avec le fonds activiste Amber Capital afin que chacun obtienne une représentation au conseil de surveillance de Lagardère (-2,88%), dont ils sont les deux premiers actionnaires.

Le groupe allemand Zalando , premier groupe de vente de prêt-à-porter en ligne européen, a plus que doublé les ventes sur son site au deuxième trimestre après avoir élargi sa clientèle à de nouvelles marques désireuses d'augmenter leur présence sur internet. L'action Zalando a percé son plafond de l'année à la faveur d'une hausse de 1,86%.

La Bourse de Milan a vu Mediobanca grimper de 5,92% sur des informations prêtant à l'homme d'affaires Leonardo Del Vecchio l'intention de porter sa participation dans la banque italienne à près de 14%.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés