La mue d'Asit Biotech plaît au marché

Avec l'arrivée des Français de DMS, Asit Biotech va se transformer en groupe spécialisé dans l'imagerie médicale et concurrencer frontalement Agfa-Gevaert. © Lieven Van Assche

La Bourse de Bruxelles a navigué au-dessus du cap symbolique des 4.000 points. Hors Bel 20, la mue d'Asit Biotech en spécialiste de l'imagerie médicale a été applaudie.

Le Bel 20 a commencé la semaine en trombe, franchissant dans les premiers échanges les 4.000 points pour retrouver son niveau du début du mois de février 2020. L'indice vedette du marché bruxellois a tourné tout au long de la séance autour de ce cap symbolique pour terminer sur un gain de 0,46%.

La séance du jour était assez calme, mais le reste de la semaine devrait être plus animée avec de nombreux résultats d'entreprises.

Six sociétaires du Bel 20 ne sont pas parvenus à gagner du terrain ce lundi. Melexis (-2,04%) et Aperam (-0,96%) sont ainsi restés coincés en bas de classement.

À l'autre bout de l'indice, on retrouvait Colruyt (+1,78%) qui a profité de la bonne tenue de l'ensemble du secteur européen de la grande distribution. Proximus (+1,02%) et Aedifica (+1,28%) ont tenu compagnie au distributeur de Halle.

Du sang neuf chez Ontex

Hors Bel 20, l'actualité était plus riche. Le producteur de fruits et légumes Greenyard  a grimpé de 4,08%. Il a relevé ses prévisions pour son exercice 2020/2021, grâce notamment à une bonne maîtrise de ses coûts. 

La prise de contrôle d'Asit Biotech par DMS transformera en profondeur l'entreprise liégeoise qui se lance à présent dans l'imagerie médicale.

L'EBITDA de Greenyard pour son exercice en cours est attendu à 116-117 millions d'euros, contre les 95,7 millions enregistrés en 2019-2020 et la fourchette de 106-107 millions estimée jusqu'ici.

Ontex a repris de la hauteur, avec un bond de près de 8%. Le champion des produits d'hygiène a renforcé son conseil d'administration avec l'arrivée de 6 nouveaux membres.

La montée la plus effrénée du jour à Bruxelles est à mettre sur le compte d'Asit Biotech avec un gain de 46,07%. Le spécialiste des traitements antiallergiques, qui était au bord de la faillite, a signé un accord avec le groupe coté français Diagnostic Medical Systems (DMS). Ce dernier apportera ses actions et comptes courants à Asit. Cette prise de contrôle transformera en profondeur l'entreprise liégeoise, qui se lance à présent dans l'imagerie médicale, avec l'objectif de devenir "un leader mondial derrière les grandes sociétés internationales de technologie médicale".

Le CAC 40 au plus haut depuis novembre 2000

Sur les autres marchés européens, les grands indices sont restés proches de l'équilibre. La séance du jour était assez calme, mais le reste de la semaine devrait être plus animée avec de nombreux résultats d'entreprises, dont ceux de Netflix, Johnson & Johnson, Renault ou Kering, ainsi que la réunion de la Banque centrale européenne, jeudi.

Le DAX de Francfort (-0,59%), qui a démarré la séance sur un nouveau record à 15.500 points, s'est accordé une petite pause. Le FTSE 100 de Londres (-0,28%) a également terminé dans le rouge.

4.000
points
Le Bel 20 a franchi pour la première fois depuis février 2020 le cap des 4.000 points. Son record historique est encore bien loin. Il avait atteint 4.639,40 points le 29 juin 2007.

Tendance inverse à Paris, où le CAC 40 a dépassé en séance 6.300 points, une première depuis novembre 2000. L'indice parisien a enchaîné trois semaines consécutives de hausse pour en arriver là. Son record absolu est à 6.944,77 points et date du 4 septembre 2000.

Au rayon des valeurs, Faurecia (-2,57%) a effacé ses gains après avoir pris jusqu'à 1,5% à l'ouverture, en réaction à la croissance de ses ventes au premier trimestre.

La banque ABN Amro (+2,3%) va s'acquitter d'une amende de 480 millions d'euros, pour mettre fin à des poursuites pénales ouvertes par le ministère public néerlandais qui l'accusait de blanchiment d'argent.

À Milan, l'action de la Juventus a bondi de 17,4% dans la foulée de la création d'une nouvelle compétition, la "Super League", par 12 des plus grands clubs européens de football.

À l'heure de la clôture des marchés européens, les indices à Wall Street évoluaient en repli. Vendredi, le Dow Jones et le S&P 500 avaient encore terminé à un sommet historique, portés par plusieurs indicateurs économiques robustes.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés