La plus grande transparence de Google ne lui réussit pas

©EPA

Pour la première fois, Alphabet (la maison-mère de Google) a dévoilé une partie des résultats financiers de Youtube et de sa division Cloud. Mais les chiffres trimestriels sont inférieurs aux attentes.

Google , un géant aux pieds d'argile? Le groupe technologique a fait état lundi soir d'un chiffre d'affaires de 46,07 milliards de dollars au quatrième trimestre 2019, en hausse de 17% par rapport au dernier trimestre de 2018. Son bénéfice opérationnel a, de son côté, atteint 9,26 milliards, ce qui représente une marge de 20%. Des chiffres "solides" mais qui sont pour la plupart inférieurs aux attentes. Les analystes tablaient notamment sur un chiffre d'affaires de 46,9 milliards et un bénéfice opérationnel de 9,9 milliards.

Beaucoup saluent l'effort d'Alphabet (la maison mère de Google) en matière de transparence. Le groupe américain a, pour la première fois, dévoilé les revenus générés par la publicité sur Youtube - racheté en 2006 - et sa division "Cloud". La plateforme d'hébergement de vidéos a dégagé 15,15 milliards de dollars en 2019, en hausse de 36% par rapport à l'exercice précédent. Mais là aussi, les analystes sont déçus. Ce qui avait été présenté ces dernières années comme une source importante de la croissance de Google ne représente en réalité qu'environ 15% de ses revenus.

C'est donc la douche froide. D'autant que l'inquiétude grandit quant à son poids dans la publicité en ligne. Si Google détient environ 40% des parts de marché à l'échelle mondiale, sa croissance au 4e trimestre (+17%) est loin derrière ses concurrents Facebook   (+25%) et Amazon   (+41%). La puissance de Google est-elle menacée? En bourse, sa capitalisation boursière est passée sous les 1.000 milliards de dollars.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés