analyse

La saison des résultats s'annonce tendue à Wall Street

©REUTERS

Après un premier trimestre exceptionnel en 2018, l'heure est au pessimisme cette année. Selon les analystes, 9 secteurs sur les 11 qui composent le S&P 500 devraient annoncer une stagnation ou une baisse de leurs bénéfices.

La fête est-elle bientôt finie à Wall Street? D’un côté, les principaux indices actions flirtent de nouveau avec leur plus haut historique après avoir connu l’un de leurs meilleurs débuts d’année. De l’autre, les attentes pour la nouvelle saison des résultats qui démarre ce vendredi sont largement pessimistes.

Selon les données compilées par Bloomberg, les analystes tablent en moyenne sur un recul de 3,93% des bénéfices au premier trimestre pour les sociétés qui composent le S&P 500. En début d’année pourtant, ils espéraient encore une croissance de 2,8%. 

"Cette chute des prévisions, c’est du jamais vu depuis début 2016"
Bloomberg Intelligence

Rappelons que les entreprises américaines souffrent cette année d’un effet de base défavorable. La croissance des bénéfices avait été exceptionnelle au premier trimestre 2018 (plus de 20%!) grâce aux baisses d’impôts décidées par Donald Trump.

Une contraction des marges?

Les attentes en termes de chiffres d’affaires ont par contre été moins touchées. Ils devraient progresser de 3,6% en moyenne. Pour Patrick Casselman, spécialiste actions de BNPP Fortis, cette différence entre baisse des bénéfices et hausse des revenus suggère une contraction des marges. Laquelle est liée selon lui à une hausse de différents coûts:

  • Coûts des matières premières et de l’énergie
  • Coûts salariaux

Il y a également un effet de change défavorable qui pourrait peser sur les bénéfices. Le dollar a progressé de 2,20% par rapport à l’euro entre janvier et mars.

Place aux banques

Comme d’habitude, les grandes américaines ouvrent officiellement le bal avec la publication des chiffres de JP Morgan et Wells Fargo ce vendredi, suivis ceux de Citigroup et Goldman Sachs lundi prochain.

Les analystes attendent en moyenne une croissance nulle du secteur bancaire (-0,1%). En cause, le changement de politique monétaire adopté par la Réserve fédérale qui a provoqué la baisse des rendements obligataires.

2,492%
Les rendements obligataires ont perdu des plumes
Le taux américain à 10 ans est passé de 2,685% fin décembre à 2,492% aujourd’hui. Ce qui pourrait impacter les bénéfices des banques.

Certains observateurs pointent également la fermeture partielle des administrations fédérales en janvier et la baisse attendue des revenus de trading pour justifier leur prudence.

Le secteur de l'énergie particulièrement touché

Environ 9 secteurs sur les 11 qui composent le S&P 500 devraient annoncer une baisse, ou une stagnation, de leurs bénéfices au premier trimestre. En particulier le compartiment de l'énergie. Selon les données de Bloomberg, les analystes prévoient une chute de 20,2% par rapport à l'année précédente.

Les grands noms du secteur comme Exxon Mobil (-27,6%) et Chevron (-28%), qui publient leurs résultats le 26 avril, ne devraient pas être épargnés.

Pourquoi une telle chute? Patrick Casselman évoque le repli des cours du pétrole au dernier trimestre 2018 (-38,01%). "Il faut savoir que les majors pétrolières vendent leurs produits via des "futures"", rappelle-t-il. Avec le rebond de l'or noir cette année, la baisse des bénéfices de ce secteur ne serait donc que temporaire.

Focus sur les perspectives

Il en va de même pour l'ensemble des secteurs. Pour la plupart des observateurs, le premier trimestre est en fait synonyme de plancher des bénéfices. Ils espèrent toujours un rebond à partir du deuxième, voire du troisième, trimestre. C'est pourquoi les perspectives présentées par les entreprises seront particulièrement scrutées.

"Tout commentaire d'une société du S&P 500 confirmant une reprise des bénéfices au second semestre pourrait être le catalyseur des actions à court terme"
Bloomberg Intelligence

Gageons que toute prudence sera immédiatement sanctionnée par les investisseurs.

Publicité
Publicité

Echo Connect