Le "bull market" serait-il déjà de retour?

Le taureau de Wall Street et ses 3,2 tonnes de bronze symbolisent la marche en avant d'un marché haussier. ©AFP

La majorité des gestionnaires de fonds interrogés par les analystes de la Bank of America voit l'actuelle tendance à la hausse se raffermir dans la durée.

Les investisseurs n'ont qu'une question en tête: la remontée actuelle des cours va-t-elle durer? Oui, à en croire l'avis des 181 personnes interrogées par la Bank of America (BofA) et qui gèrent un total de 500 milliards de dollars d'actifs.

Pour 46% d'entre-eux, le rebond en cours depuis le niveau plancher atteint à la mi-mars n'est pas un feu de paille. Il s'inscrit dans une tendance clairement à la hausse. C'est donc le retour du "Bull market", soit un marché haussier interrompu par de brèves phases de correction.

La grimpette continue

Lors de l'enquête de juillet, le curseur était resté coincé à 40%. Il faut remonter à février dernier, période où les marchés US évoluaient à niveaux inexplorés, pour voir autant d'enthousiasme. Cet entrain s'est traduit par la transhumance des grands fonds vers les actions américaines de croissance. Les gestionnaires sondés ne cachent pas que cette rotation passe maintenant par l'Europe où de nombreuses valeurs ont pris du retard sur les grands noms de la Silicon Valley.

79%
79% des gestionnaires consultés misent à présent sur un renforcement de l'économie.

79% des gestionnaires consultés misent à présent sur un renforcement de l'économie. C'est le score le plus élevé constaté dans les enquêtes de la BofA depuis fin 2009. Leur optimisme est alimenté par l'espoir de voir rapidement arriver le tant attendu vaccin couplé à une reprise vigoureuse de l'économie mondiale.

Mais, gare au retour de fouet. Une deuxième vague de la pandémie tétanise les gérants de fonds... pour le cinquième mois consécutif .

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés