Publicité

Le risque d'effondrement du chinois Evergrande plombe les marchés

Le stade de football Evergrande en construction à Guangzhou, dans le sud de la Chine. ©AFP

Les craintes de défaut de paiement de la dette du fonds immobilier chinois Evergrande ont lourdement pesé sur les marchés d'actions en Asie et en Europe.

Le fonds immobilier chinois Evergrande a provoqué la panique sur les marchés d'actions asiatiques et, par ricochet, sur les bourses européennes. Les craintes d'un non-remboursement des intérêts de la société sur ses obligations ont inquiété les investisseurs.

83,5
millions $
Evergrande doit payer 83,5 millions de dollars d'intérêts le 23 septembre.

Evergrande s'est efforcé de lever des fonds pour payer ses nombreux prêteurs, fournisseurs et investisseurs, les régulateurs avertissant que ses 305 milliards de dollars de passif (260 milliards d'euros) pourraient déclencher des risques plus importants pour le système financier du pays s'ils ne sont pas stabilisés.

La société doit payer 83,5 millions de dollars d'intérêts le 23 septembre pour son obligation de mars 2022. Elle a un autre paiement d'intérêts de 47,5 millions de dollars dû le 29 septembre pour son échéance de mars 2024.

Les deux obligations feraient défaut si Evergrande ne règle pas les intérêts dans les 30 jours suivant les dates de paiement prévues. Un créancier cité par le journal financier chinois Caixin Global a estimé qu'il y a "99,99%" de chances qu'Evergrande ne soit pas en mesure de payer les intérêts dus au troisième trimestre.

De plus, ce lundi, la société doit payer des intérêts sur un prêt bancaire dont le montant n'est pas connu. Les autorités chinoises ont déjà indiqué vendredi dernier que les créanciers ne doivent pas s'attendre à un paiement. Evergrande et les banques discutent actuellement de la possibilité d'étaler le paiement, selon des sources proches du dossier.

Des craintes de contagion

Personne ne sait réellement s'il s'agit d'une crise chinoise qui sera rapidement résolue ou si c'est le début de quelque chose de plus gros.
Daniel Lenz
Stratège taux chez DZ Bank

Les craintes d'une contagion des problèmes d'Evergrande sur le secteur financier chinois ont fait plonger des titres liés aux compartiments bancaires et des assurances, comme le groupe Ping An. Pourtant, la compagnie d'assurances avait indiqué vendredi n'avoir aucune exposition à Evergrande ni aux autres sociétés immobilières.

Des analystes ont souligné que la réaction des marchés asiatiques est excessive alors que les bourses du continent chinois sont restées fermées lundi et mardi. De plus, la volonté du gouvernement chinois de freiner l'endettement dans le secteur immobilier a attisé les inquiétudes que des groupes affaiblis éprouvent des difficultés à emprunter de l'argent pour financer leurs activités, alors que le marché ralentit. Des grands groupes immobiliers de Hong Kong ont bu la tasse ce lundi, à l'image de Henderson Land et New World Developpement qui ont perdu plus de 10%. Sinic Holdings a même dû suspendre sa cotation après un plongeon de 87%. "Personne ne sait réellement s'il s'agit d'une crise chinoise qui sera rapidement résolue ou si c'est le début de quelque chose de plus gros", a noté Daniel Lenz, stratège taux chez DZ Bank.

Les autorités chinoises, qui ont récemment embauché des conseillers pour enquêter sur Evergrande, n'ont fourni aucune assurance publique qu'il existe un plan dirigé par l'État pour résoudre la crise. Les commentaires des médias officiels ont largement évité le sujet, à l'exception d'un tabloïd qui a déclaré qu'Evergrande était un "cas isolé", contrairement aux craintes des médias occidentaux. La seule réponse jusqu'à présent provient de la banque centrale chinoise, qui a injecté vendredi dernier 90 milliards de yuan (11,89 milliards d'euros) dans le système financier.

Chez Société Générale, les analystes estiment que les déboires d'Evergrande peuvent infliger des dommages à l'économie chinoise et aux conditions de crédit. "Les répercussions de l'effondrement potentiel d'Evergrande contribueront probablement à la décélération économique actuelle de la Chine" indiquent-ils.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés