Le coronavirus fait plonger le Dow Jones de presque 2.000 points en 2 jours

Wall Street a continué de plonger dans le rouge vif ce mardi, alors que les craintes se renforcent autour du coronavirus. Dow Jones et S&P 500 ont chuté de plus de 3%.

La Bourse de New York a lourdement dévissé ce mardi, au lendemain d'une première dégringolade, les investisseurs craignant que l'épidémie de nouveau coronavirus ne se transforme en pandémie avec l'augmentation du nombre de cas recensés dans le monde. Le Dow Jones a chuté de 3,15% à 27.081,36 points, perdant presque 2.000 points en 2 jours. Le Nasdaq a abandonné 2,77% à 8.965,61 points. Le S&P 500 a lâché 3,03% à 3.128,21 points.

Lundi, Dow Jones et S&P 500 avaient connu leur pire séance depuis plus de deux ans et le Nasdaq avait accusé sa plus lourde perte depuis octobre 2018. Les acteurs du marché sont peu rassurés devant la propagation à grande échelle de l'épidémie de pneumonie virale, notamment en Italie où les autorités ont fait état mardi soir de 322 cas dont dix décès. Les perspectives d'un rebond rapide s'éloignent alors que de plus en plus d'entreprises annoncent s'attendre à pâtir des conséquences économiques du coronavirus.

La compagnie aérienne United Airlines (-6,49%) a, par exemple, suspendu lundi soir ses prévisions financières pour 2020, expliquant que "l'éventail des scénarios possibles" liés au nouveau coronavirus était "trop large pour fixer actuellement des objectifs".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés