Publicité

Le cryptominage, un petit luxe sans importance pour Nvidia

©REUTERS

Le géant américain a enregistré des résultats records au premier trimestre. Les ventes liées au minage de cryptomonnaies n'en représentent qu'une toute petite partie.

Nvidia se porte à merveille. Le fabricant américain de composants électroniques a fait état, mercredi soir, des résultats records et supérieurs aux attentes pour le premier trimestre de son exercice décalé 2021-2022. Son chiffre d'affaires a atteint 5,66 milliards de dollars, en hausse de 84% sur un an. Le bénéfice ajusté a, de son côté, bondi de 103%, jusqu'à 3,66 dollars par action.

6,3
milliards de dollars
Après un premier trimestre record, Nvidia s'attend à ce que ses revenus continuent de gonfler pour atteindre 6,3 milliards de dollars entre mai et juillet.

Ses deux principales activités – Gaming et Data Center – ont également enregistré des revenus records, à respectivement 2,76 milliards (+106%) et 2,05 milliards de dollars (+79%).

Côté perspectives, le groupe californien table sur un chiffre d'affaires aux alentours de 6,3 milliards de dollars pour son deuxième trimestre, contre 5,5 milliards prévus en moyenne par les analystes. La plupart d'entre eux ont d'ailleurs revu à la hausse leur objectif de cours.

Mais ce n'est visiblement pas ce qui intéresse les investisseurs. L'action Nvidia – qui va être divisée en quatre après approbation lors de l'assemblée générale prévue le 3 juin – a lâché jusqu'à 1,50% en début de séance à Wall Street ce jeudi, essuyant des prises de bénéfices après un bond de 15% les deux semaines précédentes.

Un segment hautement volatile

Un chiffre était particulièrement scruté dans le rapport trimestriel du géant américain, celui lié aux cryptomonnaies. Car, en plus de se retrouver dans des ordinateurs classiques, les cartes graphiques de Nvidia sont utilisées pour leur puissance de calcul, afin de miner des monnaies numériques comme l'Ether.

"Si les CMP ou le cryptominage disparaissaient, cela ne nous impactera pas, nous avons des activités de base incroyables."
Colette Kres
CFO de Nvidia

Cela n'a toutefois pas que des avantages. Les ventes dans ce segment sont très volatiles. Fin 2018, la société a subi sa pire baisse de revenus trimestriels en près d'une décennie. Le krach des cryptommonaies avait alors rendu le minage non rentable. Et quand le bitcoin et consorts s'envolent, cela provoque une importante pénurie de cartes graphiques.

Nvidia a réagi, cette année, en limitant le nombre de calculs possibles par ses composants classiques, tout en développant un processeur spécifique (Cryptocurrency Mining Processors ou CMP) pour les cryptomineurs. Ceux-ci ont rapporté 155 millions de dollars au cours des trois premiers mois de son exercice, soit 2,74% des ventes totales.

Un grain de sable aux yeux du groupe. "Si les CMP ou le cryptominage disparaissaient, cela ne nous impactera pas, nous avons des activités de base incroyables", a expliqué sa directrice financière Colette Kress au site MarketWatch. Et qu'importe si le groupe table sur un doublement des revenus à 400 millions pour le trimestre actuel.

En bref

> Capitalisation boursière: 390 milliards de dollars

> Performance depuis le début de l'année: +20,14%

> Revenus au premier trimestre 2021-2022: 5,66 milliards de dollars

> Part des ventes de processeurs pour le cryptominage: 155 millions, soit 2,74% des ventes totales

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés