Le Dax au sommet (Débriefing actions européennes)

©REUTERS

Bien aidés par les bancaires, les indices européens ont fait des étincelles ce lundi. Mention spéciale pour le Dax de Francfort qui a battu son record en séance.

Malgré de nouvelles inquiétudes sur les rendements obligataires américains qui continuaient leur ascension, les indices européens ont gardé le cap pour terminer la séance de ce lundi en progression.

Les valeurs bancaires étaient les premières à profiter de la remontée des taux obligataires. Une remontée alimentée par l'adoption du plan de relance budgétaire massif voulu pour Joe Biden, de l'argent frais qui fait craindre un coup de chaud sur le front de l'inflation. Les investisseurs suivront ainsi avec attention jeudi la réunion de la BCE et les derniers développements apportés par la présidente Lagarde sur le sujet.

L'Europe des marchés, qui avait fini dans le rouge la semaine dernière, a aussi profité de la poursuite des campagnes de vaccination pour prendre de la hauteur. Le CAC 40 de Paris a avancé de 2,08%. Le Dax 30 a gonflé de 3,31% pour battre un nouveau record. Le FTSE 100 de Londres (+1,34%) a suivi le tempo haussier.

La rotation en faveur des secteurs qui devraient le plus profiter du redémarrage de l'économie mondiale s'est poursuivie sur les principales places européennes.

Les financières ont encore squatté le haut du tableau à l'image de Deutsche Bank (+4,28%) qui a poursuivi sa remontée. La banque allemande a pris plus de 27% depuis le début d'année et a bien soutenu l'indice de la Bourse de Francfort qui évolue à présent à un niveau record.

Même constat pour les titres du compartiment automobile. Stellantis (+5,80%) et Renault (+3,96%) à Paris ou Volkswagen (+1,17%), BMW (+5,25%) et Daimler (+3,23%) à Francfort ont pris du terrain.

Les actions Airbus (+5,34%) et Safran (+5,42%) étaient recherchées après la suspension pour quatre mois par les États-Unis et l'Union européenne des surtaxes douanières liées au conflit sur les aides publiques à l'aéronautique.

Les titres liés au pétrole ont dans un premier temps bénéficié de la remontée du brut au-dessus des 70 dollars avant d'effacer leurs gains. Total a lâché 0,13% et le groupe de services pétroliers TechnipFMC a limité sa progression à 2,55% après avoir pris près de 6% en matinée.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés