Le divorce de Bezos va-t-il avoir une influence sur Amazon?

Jeff Bezos accompagné de Mackenzie en septembre dernier lors des funérailles de John McCain. ©AFP

Jeff et Mackenzie Bezos ont annoncé leur divorce ce mercredi en cours de séance. Selon les analystes, la triste nouvelle n'affectera pas l'actionnariat du groupe Amazon.

Le patron d'Amazon, Jeff Bezos, et sa femme ont décidé de se séparer après 25 ans de vie commune. La fin de cette idylle - qui pour la petite histoire a commencé dans un hedge fund new-yorkais et se termine un peu plus d'un an après que Jeff Bezos fut consacré l'homme le plus riche du monde - peut-elle avoir une conséquence sur le contrôle d'Amazon? 

Dès la publication du tweet annonçant le divorce, Wall Street a immédiatement fouillé dans ses archives pour voir comment l'actionnariat de la famille Bezos s'organise et si la mauvaise nouvelle allait avoir une conséquence sur le contrôle du champion de l'e-commerce. Le titre Amazon  a terminé la séance de mercredi sur un gain de 0,2%, ce qui fait dire aux analystes que le divorce ne devrait avoir aucun impact significatif sur la société et ses actions. 

MacKenzie Bezos était une des premières employées d'Amazon, elle se chargeait alors de la compta. Présente lors de la rédaction des premiers plans stratégiques de l'entreprise, elle s'est progressivement éclipsée de l'organigramme d'Amazon, apparaissant ponctuellement à des événements de charité. Actuellement, elle se définit comme romancière, dont un des livres les plus connus est "The Testing of Luther Albright". En 2014, elle aussi fondé la plateforme contre le harcèlement, ByStander Revolution.

2 options pour les actions familiales 

A en croire la communication du couple, les deux ex-époux vont poursuivre leurs vies "comme amis". 

Jeff et Mackenzie Bezos en 2003 ©Photo News

Selon les données disponibles, Jeff Bezos possède une participation de 16,1% dans Amazon, ce qui vaut environ 130 milliards de dollars au cours actuel. Son ex-femme ne détient pas d'actions à son nom, mais peut réclamer sa part dans la participation du CEO.

D'après Liat Sadler, avocate californienne spécialisée en droit matrimonial, les conjoints ont une obligation fiduciaire les uns envers les autres. "Ils ont des devoirs à ne pas gaspiller ou dévaloriser les ressources conjugales, et de garder la valeur de la propriété matrimoniale aussi haut que possible", précise-t-elle. Autrement dit, deux options sont possibles pour le paquet d'actions de la famille Bezos:

→ Jeff peut racheter les titres à Mackenzie
→ Mackenzie peut aussi conserver sa part en action et cédé ses droits de vote à son ex-mari

En tout cas, il est peu probable que les détails du divorce soient communiqués au public. Et encore moins de la part du groupe Amazon qui reste muet sur la question.  

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content