Le Dow perd 1.000 points à la Bourse de New York

©AFP

Les marchés américains ont de nouveau lourdement chuté ce jeudi, le Dow Jones s'effondrant de plus de 1.000 points, dans un marché toujours affolé par la propagation du coronavirus dans le monde.

Wall Street a terminé dans le rouge vif ce jeudi, poursuivant sa dégringolade et s’orientant vers sa pire semaine depuis la crise financière de 2008, alors que la progression du coronavirus alarme toujours plus les investisseurs, qui privilégient des actifs moins risqués. Le Dow a perdu 4,42% à 25.766,64 points. Le Nasdaq a lâché 4,61% à 8.566,48 points. Le S&P 500 a reculé de 4,42% à 2.978,76 points. Signe de l’aversion pour le risque des acteurs du marché, le taux à 10 ans sur les bons du Trésor américains a continué à évoluer proche de son plus bas historique, à 1,282%.

Illustration de cette prudence, Microsoft (-7,05%) a émis mercredi un avertissement sur résultats, indiquant qu’il ne tiendrait pas ses objectifs de vente trimestriels pour Windows et sa gamme d’ordinateurs Surface à cause des retards dans la production provoqués par le coronavirus. Apple a perdu 6,54%, Amazon 4,81%, Facebook 3,78%, Alphabet 5,39% et Netflix 1,99%. De leur côté, les grandes compagnies aériennes américaines ont également souffert: Delta s'est enfoncée de 2,82%, American Airlines de 7,66% et United de 2,39%.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés