Le holding néerlandais HAL s'apprête à s'asseoir sur une montagne de cash

HAL Trust détient 49% du magasin en ligne Coolblue, qui a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires record de 2 milliards d’euros et envisage d'entrer en bourse. ©ANP

Focus sur une action internationale, HAL Trust, qui est sur le point de réaliser de grandes choses.

La famille néerlandaise Van der Vorm a créé HAL en 1873, sous le nom Nederlandsch – Amerikaansche stoomvaartmaatschappij. En 1989, après un changement de nom en Holland Amerika Line (HAL), la famille a cédé ses participations de l’époque à l’entreprise américaine Carnival. Le holding HAL est encore aux mains de la famille à hauteur de 68% et est aujourd’hui évalué à 12,5 milliards d’euros. Les Van der Vorm sont la deuxième plus riche famille des Pays-Bas.

HAL applique une stratégie "buy & build": elle achète des participations importantes dans des entreprises pour peser sur les décisions du conseil d’administration.

HAL applique une stratégie "buy & build": elle achète des participations importantes dans des entreprises pour peser sur les décisions du conseil d’administration. HAL possède ainsi 45,5% de Boskalis , la société de dragage qui s’est retrouvée récemment sous les feux des projecteurs après avoir débloqué le canal de Suez. GrandVision , l’entreprise qui détient notamment la chaîne d’opticiens Pearle, est aux mains du holding néerlandais à concurrence de 76,72%. Et 49% du célèbre magasin en ligne Coolblue sont détenus par HAL.

Vente difficile

HAL est connu pour ses communiqués de presse laconiques et ces derniers mois, le groupe a dû en envoyer plusieurs sur GrandVision et Coolblue. HAL souhaite céder sa participation dans GrandVision au géant franco-italien des lunettes EssilorLuxottica, pour 5,5 milliards d’euros. Mais EssilorLuxottica accuse GrandVision d’avoir sous-estimé l’impact sur ses comptes de la crise du coronavirus. Le groupe s’est adressé aux tribunaux pour obtenir l’accès aux données financières du groupe GrandVision. Cette demande a été rejetée mardi par le juge d’une cour d’appel.

7
milliards d'euros
Si la vente de GrandVision et l’introduction en bourse de Coolblue ont lieu comme prévu, HAL se retrouvera bientôt assis sur une montagne de cash de 7 milliards d’euros, estime-t-on chez KBC Securities.

La cession susceptible de rapporter 5,5 milliards d’euros à HAL se fait ainsi attendre depuis 2019. GrandVison continue à croire que la transaction pourra être finalisée au plus tard le 31 juillet.

Introduction en bourse

Coolblue fait également parler d’elle dans le cadre d’une éventuelle entrée en bourse. On ne peut exclure que cette IPO (Initial Public Offering) ait encore lieu cette année. En cas d’IPO, le groupe de commerce en ligne pourrait récolter de 4 à 6 milliards d’euros.

Si la vente de GrandVision et l’introduction en bourse de Coolblue ont lieu comme prévu, HAL se retrouvera bientôt assis sur une montagne de cash de 7 milliards d’euros, estime-t-on chez KBC Securities. Dans ce cas, il faudra s’attendre à ce que le fonds de Rotterdam réalise d’importants investissements. Sinon, le holding ressemblera davantage à un compte d’épargne coté en bourse.

En bref

  • Valeur boursière: 12,5 milliards d'euros
  • Importantes participations: GrandVision/Pearle, Vopak, Boskalis, Coolblue et FD Mediagroep
  • Décote par rapport à la valeur intrinsèque du portefeuille: 16,5%
  • Politique de dividende unique: 4% du cours moyen de décembre de l'année précédant le paiement du dividende (sauf circonstances imprévues)
  • Dividende de l'exercice 2020: 4,7 euros, soit un rendement brut du dividende de 3,2%

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés