Le marché des IPO en surchauffe?

La semaine dernière, le spécialiste de l'audience musicale en ligne Believe a fait ses premiers pas en Bourse de Paris. ©Cyril Fussien

Une nouvelle vague d'introductions en bourse de sociétés est attendue cet été alors que les investisseurs commencent à s'en détourner.

De New-York à Londres en passant par Shanghai, les introductions en bourse se multiplient depuis un an. EY a référencé 430 IPO dans le monde au premier trimestre pour un montant de plus de 105 milliards de dollars, avec notamment des records en Amérique du Nord et dans la zone Asie-Pacifique. "Les marchés étant inondés de liquidités, le nombre d'opérations d'introduction en bourse et les fonds levés ont atteint un plus haut depuis 20 ans", explique Paul Go, EY Global IPO Leader.

Paris s'éveille

Quelque peu resté à l'écart, Euronext Paris connaît une accélération depuis peu. Le spécialiste de l'audience musicale en ligne Believe a fait ses premiers pas en bourse jeudi dernier, suivi d'Affluent Medical ce lundi avant Aramis Group (vente en ligne de voitures d'occasion) et HDF Energy (hydrogène renouvelable) plus tard ce mois-ci. Ce lundi, OVHCloud, leader européen du cloud, et Colis privé ont confirmé vouloir intégrer Euronext Paris. Sur le segment Growth, la biotech vétérinaire TheraVet sera cotée ce jeudi tant à Paris qu'à Bruxelles.

430
Le nombre d'IPO référencées par EY au premier trimestre 2021.

Après Allfunds, une wealthtech valorisée à plus de 10 milliards d'euros en bourse, Euronext Amsterdam s'apprête pour sa part à accueillir Universal Music Group, numéro un mondial de la musique. En Inde, Paytm devrait ponctuer à l'automne une longue série d'IPO de sociétés technologiques, selon l'agence Bloomberg. Le spécialiste des plateformes numériques (investissements, or, jeux) compte lever 3 milliards de dollars à l'automne pour une valorisation de 25 à 30 milliards de dollars.

Aux États-Unis, les marchés s'attendent à un été record. Selon Dealogic, les levées de fonds dans le cadre d'introductions en bourse devraient totaliser près de 40 milliards de dollars entre juin et août, pulvérisant le record de… 2020. Parmi les principales opérations attendues figurent Didi, le concurrent chinois d'Uber, l'app d'investissement Robinhood et le spécialiste de solutions de stockage d'énergie Clarios.

Fenêtre d'opportunité

Ces introductions en bourse offrent-elles des opportunités? Le dernier exemple en date, Believe, tendrait à prouver le contraire. Introduite au prix de 19,50 euros, l'action a dégringolé de près de 18% au cours de sa première séance de cotation. Dealogic épingle pour sa part un net ralentissement du bond du premier jour de cotation aux États-Unis: de 40% en janvier-février à 20% en mars-avril et 18% en mai. Toujours outre-Atlantique, l'indice des entreprises récemment introduites en bourse, le Renaissance IPO Index, a chuté de près de 20% depuis son pic de la mi-février.

"Les entreprises doivent être bien préparées pour s'adresser au marché quand la fenêtre d'opportunité est ouverte."
Paul Go
EY Global IPO Leader

Un phénomène qui peut s'expliquer par le grand nombre d'introductions en bourse de sociétés technologiques, biotechnologiques ou liées aux énergies renouvelables. Des thèmes de croissance qui ont brillé en bourse en 2020, mais qui sont désormais délaissés par la rotation vers les actions cycliques. Le fait que nombre de sociétés se précipitent sur les marchés, même durant la période estivale traditionnellement plus calme, est le signe qu'elles craignent que les conditions se détériorent.

"Les entreprises doivent être bien préparées pour s'adresser au marché quand la fenêtre d'opportunité est ouverte", prévenait ainsi Paul Go. Pour l'investisseur, il est donc impératif d'appréhender chaque introduction dans une perspective de long terme, un marché plus prudent n'étant pas forcément une mauvaise chose. Rappelons que les introductions en bourse de Facebook en 2012 ou Google en 2004 n'avaient pas vraiment fait recette, avec le succès que l'on connaît par la suite.

Le résumé

  • L'année 2021 débute en trombe pour le marché des introductions en bourse avec 430 IPO référencées par EY pour le seul premier trimestre.
  • La Bourse de Paris connaît une accélération avec l'arrivée de Believe la semaine dernière, Affluent ce lundi et au moins cinq autres entrées attendues d'ici à la fin de l'année.
  • Aux États-Unis, cet été devrait battre tous les records en la matière, avec 40 milliards de dollars qui devraient être levés entre juin et août.
  • Le bond du premier jour de cotation a tendance à ralentir ces derniers mois, selon les chiffres de Dealogic.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés