Publicité

Le n°1 mondial des semi-conducteurs voit la pénurie perdurer en 2022

©BLOOMBERG NEWS

En parallèle de la publication de ses résultats pour le troisième trimestre, TSMC a annoncé que la demande pour les puces resterait forte lors des prochains mois.

La crise des semi-conducteurs ne fait pas que des malheureux. Le numéro un mondial dans la fabrication de puces électroniques Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) - qui compte notamment Apple et Qualcomm comme clients - a fait état ce jeudi d'une hausse de 13,8% de son bénéfice net au troisième trimestre 2021, à de 156,3 milliards de dollars taïwanais (5,6 milliards de dollars). C'est bien plus que les 149 milliards de dollars NT attendus en moyenne par les analystes. Le chiffre d'affaires a de son côté grimpé de 16,3% pour atteindre un niveau record de 414,67 milliards de dollars NT (14,88 milliards de dollars).

156,3
milliards de dollars taïwanais
Le bénéfice net de TSMC s'élève à 156,3 milliards de dollars NT au troisième trimstre, contre 149 milliards attendus par les analystes.

"Notre activité au troisième trimestre a été principalement soutenue par une forte demande sur les quatre plateformes de croissance, à savoir les smartphones, les superordinateurs avec le calcul haute performance (HPC), l'Internet des objects (IoT) et l'automobile", précise Wendell Huang, vice-président et directeur financier de TSMC, dans le communiqué.

La marge brute - point d'attention des observateurs après des chiffres décevants au second trimestre - est remontée à 51,3%. Rappelons que le groupe taïwanais est l'un des rares fabricants à ne pas avoir relevé ses prix depuis le début de la pénurie. Mais selon des médias locaux, il pourrait passer à l'acte l'année prochaine.

Une production sous tensions mais de bonnes perspectives

TSMC craint que les tensions sur la chaîne d'approvisionnement se poursuivent au cours des prochains mois. "Nous nous attendons à ce que notre capacité de production reste très serrée en 2021 et tout au long de 2022", a prévenu son CEO C. C. Wei. C'est pourquoi il a annoncé son intention de construire une nouvelle usine au Japon afin de répondre au boom post-covid de la demande pour les semi-conducteurs.

"Nous nous attendons à ce que notre capacité de production reste très serrée en 2021 et tout au long de 2022."
C. C. Wei
CEO de Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC)

En ce qui concerne la fin de l'année en cours, le groupe taïwanais prévoit des revenus compris entre 15,4 et 15,7 milliards de dollars, une marge brute de 51 à 53% et une marge bénéficiaire d'exploitation de 39 à 41%. Des chiffres supérieurs aux dernières prévisions des analystes. Jusqu'ici, ceux-ci tablaient en moyenne sur des ventes de 15,3 milliards de dollars et une marge de 51,4% pour le dernier trimestre.

Ces bonnes nouvelles ont bien entendu été saluées par les investisseurs: TSMC gagnait 2,59% à mi-séance à Wall Street. Mais c'est aussi tout le secteur technologique qui en a profité. En Europe, ASML Holding a grimpé de 3,85% à Amsterdam, Infineon de 2,70% à Francfort et Melexis de 0,66% à Bruxelles.

En bref

> Capitalisation boursière: 570,3 milliards de dollars

> Performance depuis le début d'année: +8,11%

> Ratio cours-bénéfices: 25,92

> Rendement brut du dividende: 1,92%

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés