Le pari sur la reprise continue (débriefing actions européennes)

Les investisseurs continuent à miser sur une relance économique rapide. Les valeurs cycliques ont été recherchées.

Les marchés européens ont continué sur leur lancée de la semaine dernière. Ce lundi, les principaux indices boursiers d'Europe ont enregistré une nette hausse, les investisseurs ayant continué à parier sur un redressement rapide de l'économie après la crise due à la pandémie de coronavirus.

A Paris, le Cac 40 a gagné 1,49%. A Francfort, le Dax a avancé de 1,64%. A Londres, le FTSE 100 a pris 2,09%. Comme la conviction qui soutient les achats d'actions repose sur le scénario d'une reprise vigoureuse de la croissance, les titres d'entreprises actives dans les secteurs les plus sensibles aux cycles économiques sont ceux qui ont enregistré les meilleures performances du jour. Les secteurs des banques et de l'automobile ont enregistré les plus nettes progressions.

Côté bancaire, pointons les hausses de Commerzbank (+7,49%), Banco de Sabadell (+6,03%) ou encore ABN Amro (+5,48%). Parmi les actions du secteur auto, les équipementiers Faurecia (+3,78%) et Valeo (+3,70%) se sont distinguées, tout comme Renault (+4,40%) ou Daimler (+3,14%), entre autres.

Concernant Commerzbank, le titre a aussi réagi à une information publiée dimanche par le fonds activiste Cerberus Capital Management, à savoir le lancement formel de la recherche de nouveaux dirigeants pour le groupe bancaire. Un nouveau président devrait d'abord être nommé puis un nouveau CEO devrait être annoncé. Les anciens patrons de Commerzbank avaient été démis de leurs fonctions parce qu'ils n'avaient plus suffisamment de soutien des actionnaires, Cerberus en tête.

Barratt Developments a bondi de 7,97%. L'action du groupe britannique a bénéficié d'informations évoquant une possible mesure fiscale de soutien au secteur de la construction. Barratt a par ailleurs annoncé que tous ses sites de production avaient repris leurs activités depuis la fin du mois de juin et que ses carnets de commande restaient bien remplis.

A Zurich, Clariant a chuté de 12,55%, victime d'un détachement de dividende et de l'éloignement d'une possible OPA.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés