Publicité

Le patron de Burberry part chez un concurrent italien

©REUTERS

Le tailleur de luxe britannique a annoncé le prochain départ de son CEO, déclenchant un mouvement de vente en bourse. L'homme d'affaires s'en va diriger le groupe Salvatore Ferragamo.

Révolution de palais chez Burberry . Après avoir passé près de 5 ans à remodeler l'entreprise de prêt-à-porter, son patron, Marco Gobbetti, a annoncé son intention de quitter la société britannique d'ici la fin de l'année "pour poursuivre une autre opportunité en Italie" et être "plus proche de sa famille". Il va en fait prendre la tête d'un autre groupe de luxe, Salvatore Ferragamo .

"Burberry est dans une bien meilleure position aujourd'hui que lorsque Mr Gobbetti en a pris la responsabilité."
Luca Solca
Analyste chez Bernstein

Cette double annonce a provoqué de vives réactions sur les marchés financiers. À la Bourse de Londres, le titre Burberry signe la plus forte baisse au sein du Footsie britannique avec une chute d'environ 8%. "Cela montre à quel point il [Marco Gobbetti] est crédité de la réussite de l'entreprise de luxe", souligne Russ Mould, responsable des investissements chez AJ Bell.

"Burberry est dans une bien meilleure position aujourd'hui que lorsque Mr Gobbetti en a pris la responsabilité", confirme Luca Solca, analyste chez Bernstein. Le groupe britannique connu pour son tissu à carreaux et son monogramme TB a vu sa capitalisation boursière bondir de 27,34% sous l'ère de Marco Gobbetti, à 9,11 milliards de livres sterling.

Côté finances, le tailleur de luxe a fait état mi-mai d'une accélération de la reprise au cours du quatrième trimestre de son exercice décalé 2020-2021, avec un bond de 32% sur un an de ses ventes en magasin, malgré la fermeture de 16% d'entre eux en moyenne durant les premiers mois de 2021. Son chiffre d'affaires annuel a toutefois reculé de 10% avec la chute du tourisme.

Réveiller la belle au bois dormant

"Ce ne sera pas facile de remplacer (...) Marco Gobbetti après la transformation visible de la marque depuis qu'il l'a rejoint début 2017."
Deborah Aitken
Analyste senior chez Bloomberg Intelligence

Burberry se cherche désormais un nouveau patron. "Ce ne sera pas facile de remplacer (...) Marco Gobbetti après la transformation visible de la marque depuis qu'il l'a rejoint début 2017", a réagi Deborah Aitken, analyste senior chez Bloomberg Intelligence. "À notre avis, un visionnaire chevronné est le meilleur choix, mais peut-être pas facile à identifier."

Chez Salvatore Ferragamo, on se réjouit en tout cas de la venue de Mr Gobbetti. L'action a gagné jusqu'à 3,29% en début de séance, à Milan, avant de s'enfoncer dans le rouge avec toutes les autres valeurs italiennes. Son arrivée "est une annonce positive pour Ferragamo, qui a besoin de se renouveler", estime-t-on chez Citi. "Nous pensons qu'il cherchera à embaucher une personne de haut calibre pour diriger la fonction de conception et rajeunir la belle au bois dormant qu'est Ferragamo."

Le groupe italien célèbre pour ses chaussures portées par des stars hollywoodiennes a enregistré une perte nette de 0,6 million d'euros au premier semestre 2021.

En bref

> Capitalisation boursière: 8,4 milliards de livres sterling

> Ratio cours/bénéfice: 22,27

> Rendement du dividende: 2,05% brut

> Nombre d'analystes à l'achat: 4/22 (soit 18%)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés