Publicité
Publicité

Le secteur automobile pénalisé (Débriefing actions européennes)

Après trois séances de hausse, les Bourses européennes terminent la semaine en repli. ©Bloomberg

Les bourses européennes ont terminé en recul. Daimler a essayé de trouver une ligne de crédit auprès de ses banques.

Les principales bourses européennes ont terminé en recul ce vendredi après trois séances d’affilée dans le vert, les espoirs sur les mesures de relance gouvernementales se heurtant à la propagation continue de la pandémie de coronavirus.

À Paris, l’indice CAC 40 a reculé de 4,23%. À Francfort, le DAX a perdu -3,68% et à Londres, le FTSE a abandonné 5,25%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro s'est replié de 4,18% et le Stoxx 600 de 3,26%. 

En première ligne dans la crise du coronavirus, le compartiment du transport et tourisme a accusé l’un des plus forts replis sectoriels en Europe (-5,76%). Le secteur immobilier (-2,86%) a été pénalisé par les replis des exploitants de centres commerciaux comme le britannique Hammerson (-13,44%) ou encore Gecina (-7,26%) et Unibail-Romamco-Westfield (-4,54%). Certains commerces dans les centres commerciaux voudraient ne plus payer leur loyer, ce qui menace la rentabilité des groupes immobiliers spécialisés dans le segment.

Les titres des banques européennes ont souffert alors que la Fédération des banques européennes a indiqué dans un courrier adressé à la Banque centrale européenne conseiller ses membres à revoir à la baisse leur dividende dans le contexte crise autour du coronavirus. Société Générale a lâché 8,03%, Crédit Agricole 6,04%, BNP Paribas 3,57% et ABN Amro 4,5%. 

EssilorLuxottica a lâché 6,48%. Le groupe franco-italien a abandonné les objectifs qui avaient été annoncés le 6 mars dernier. En janvier et en février, l'activité est restée solide, mais un décrochage a été constaté au mois de mars. 

Daimler a chuté de 8,06%.  Le constructeur automobile allemand discute avec ses banques pour obtenir une ligne de crédit d'au moins 10 milliards d'euros selon l'agence d'informations financières Bloomberg. Volkswagen a perdu 7,28% dans la foulée. PSA  a reculé de 4,17% et Renault de 7,45% à la Bourse de Paris.

A l’inverse, le groupe de médias allemand Prosiebensat.1 a grimpé de 2,31%, après l’annonce de la démission de son directeur général Max Conze avec effet immédiat. 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés