Les 5 actions préférées de Laurence De Munter

Laurence de Munter, portfolio manager chez Stevens & De Munter. ©Tim Dirven

Laurence de Munter est portfolio manager chez Stevens & De Munter. Ses cinq actions préférées sont: Accell Group, GSK, Nokia, Spotify et Veolia.

1) Accell Group

Accell Group est le plus grand producteur européen de vélos. Avec des marques comme Raleigh, Haibike et Winora, il affiche une excellente année 2020, grâce à la hausse spectaculaire de la demande pendant la période de confinement et les avantages fiscaux liés à l’achat d’un vélo. De plus, le Green Deal européen, qui prévoit d’investir dans des moyens de transport privés et publics plus respectueux de l’environnement, devrait lui donner un coup de pouce supplémentaire. On estime que la demande de vélos augmentera de 7 à 8% par an. Accell a par ailleurs remis de l’ordre dans son bilan et a atteint un record en matière de free cash flow. La faible valorisation par rapport au ratio cours/bénéfice attendu est injustifiée compte tenu de ces importantes améliorations.

2) GSK (GlaxoSmithKline)

©AFP

Sous la direction de la CEO Emma Walmsley, GSK est très bien positionné dans l’industrie pharmaceutique, les vaccins et les produits de grande consommation comme le dentifrice Sensodyne. L’année 2020 fut difficile à cause notamment de la baisse de la demande du vaccin Shingrix. Malgré tout, le groupe GSK - qui obtient d’excellents scores sur le plan ESG - affiche une forte croissance en oncologie et dans le secteur des vitamines. D’ici 2022, le groupe souhaite se scinder en deux parties: Biopharma et Consumer Health, ce qui devrait permettre de produire davantage de valeur pour les actionnaires. Une faible valorisation, un rendement du dividende élevé (6%), un large éventail de nouveaux produits dans le pipeline et un retour à un monde "normal" rendent l’action GSK attrayante.

3) Nokia

Après le basculement difficile vers les smartphones et les difficultés liées à la reprise d’Alcatel-Lucent, les années de gloire de Nokia , l’ancien leader des GSM, faisaient (du moins jusqu’à présent) partie du passé. Aujourd’hui, le groupe prépare son "come back" sous la direction de son nouveau CEO. Nokia est le numéro deux en 4G et 5G, dont il détient une part de marché de 27% (en dehors de la Chine) et investit énormément en R&D pour devenir leader du marché. Les grands acteurs comme Apple et Samsung utilisent par ailleurs des brevets de Nokia, pour lesquels ils paient des royalties. Avec d’abondantes liquidités, la méfiance envers son concurrent chinois Huawei et de nouvelles opportunités comme NAAS (Network as a Service), nous voyons d’excellentes possibilités de croissance pour le groupe.

4) Spotify

©Fabian Sommer/dpa

L’offre de Spotify est simple: soit vous souscrivez un abonnement Premium et vous pouvez écouter 60 millions de titres et de podcasts, soit vous utilisez la version gratuite avec des publicités. Sous la direction de son fondateur suédois Daniel Ek, Spotify a pour objectif de devenir le plus grand "streamer" audio au monde. En 2020, le lancement de Spotify en Russie fut un succès et la Corée du Sud devrait suivre au cours de la première moitié de l’année. Spotify a récemment annoncé qu’il comptait augmenter de 30% par an le nombre d’utilisateurs mensuels, pour atteindre le chiffre de 300 millions. Pour l’instant, l’entreprise vise davantage à augmenter sa part de marché que ses bénéfices, car une importante part de marché lui permettrait d’augmenter plus facilement ses prix.

5) Veolia

Veolia est le leader du marché du traitement des déchets et de la fourniture d’eau à des clients industriels et des communes. Les besoins en recyclage et la demande d’eau potable sont des tendances importantes à long terme sur lesquelles nous misons. Aujourd’hui, l’action est sous pression, en partie à cause des incertitudes liées à la reprise de son concurrent français Suez, dont Veolia détient déjà 30% des actions. Avec ou sans cette acquisition, Veolia a le vent en poupe grâce à la réouverture de l’économie et la transition vers une économie plus circulaire. Veolia est une des rares actions durables qui se négocie (encore) à un niveau acceptable.

©Mediafin

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés