Les bancaires et l'aérien touchés (Débriefing actions européennes)

Encore une nouvelle séance douloureuse sur les marchés. ©AFP

Nouveau lundi noir pour les bourses européennes. Les banques ont souffert de la baisse des taux d'intéret tandis que les compagnies aériennes ont réduit leur capacité de vols.

Les principales bourses européennes ont terminé en forte baisse ce lundi alors que l’extension continue de la pandémie de coronavirus et la perspective de plus en plus nette d’une récession dans de nombreux pays l’ont emporté sur les nouvelles mesures de soutien exceptionnelles mises en œuvre par les grandes banques centrales.

À Paris, le CAC 40 a chuté de 5,75% à 4118,35 points, retombant à des niveaux inédits depuis l’été 2013. À Londres, le FTSE 100 a cédé 4,01% et à Francfort, le DAX a reculé de 5,31%.
L’indice EuroStoxx 50 a baissé de 5,24%, le FTSEurofirst 300 de 4,57% et le Stoxx 600 de 4,86%, au plus bas depuis 2012. 

Du côté des valeurs, le secteur bancaire (-8,4%) a souffert de la baisse des taux d'intérêt annoncée par les grandes banques centrales, dont la Réserve Fédérale américaine. À Paris, Crédit Agricole a perdu 11,43%, Société Générale 15,34% et BNP Paribas 13,52%. À Francfort, Deutsche Bank a reculé de 3,82%.

Les compagnies aériennes ont chuté après avoir annoncé une réduction drastique de leur capacité de vols. IAG (-27,01%), maison mère de British Airways, a annoncé prévoir une réduction de sa capacité de vols d'"au moins 75%" en avril et mai. Easyjet (-19,32%) a prévenu que la crise du coronavirus pourrait entraîner "le maintien au sol de la majorité de ses avions". Air France-KLM (-10,11%) va réduire son activité "de manière très significative" entre 70 et 90% lors des deux prochains mois au moins.

Le groupe allemand Tui a dégringolé de 15,39%. Le numéro un mondial du tourisme a annoncé la suspension de "la plus grande partie" de ses activités de voyagiste face à la propagation de l'épidémie de coronavirus, et demandé des aides de l'État. 

Basic-Fit a chuté de 20% après l'annonce de la fermeture de tous ses clubs.

Flow Traders a gagné 7,07%. KBC Securities a souligné que 2020 sera une excellente année pour la firme de trading, en raison notamment son activité sur les ETF en obligations, dont les volumes de transactions ont explosé.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés