Les bancaires et la construction prisées (débriefing actions européennes)

©Photo News

Des achats de la Fed, l'espoir de dépenses publiques dans les infrastructures aux États-Unis, des indicateurs rassurants et un essai clinique sur un traitement face au coronavirus ont provoqué une nette hausse des actions.

Des statistiques encourageantes, une nouvelle intervention de la Fed et la perspective de dépenses dans les infrastructures ont convaincu les investisseurs de revenir nombreux vers les actions. Les principaux indices boursiers européens ont nettement grimpé mardi. En clôture, le Cac 40  a pris 2,84%, le Dax  a progressé de 3,39% et le FTSE 100  a avancé de 2,94%.

Lundi soir, la Réserve fédérale (Fed), la banque centrale des États-Unis, avait annoncé qu'elle achèterait des obligations d'entreprises sur le marché secondaire, où s'échangent des titres de dette déjà émis auparavant. Ces achats devraient faire baisser les taux d'intérêt auxquels les entreprises concernées se financent, ce qui leur permettrait de se financer dans de meilleures conditions. Les investisseurs ont donc espéré que cette nouvelle intervention de la Fed contribue à la relance de l'économie.

De plus, l'administration Trump préparerait un plan pour financer des travaux d'infrastructures (routes, ponts, etc.) à hauteur de 1.000 milliards de dollars, ce qui a soutenu le secteur de la construction et des matériaux en Europe.

Par ailleurs, les indicateurs conjoncturels publiés mardi sont bons. L'indice Zew du moral des investisseurs allemands a enregistré une quatrième hausse d'affilée. Aux États-Unis, les ventes de détail ont progressé plus que prévu en mai.

Un autre élément de soutien des marchés est venu d'un essai clinique britannique sur l'utilisation de stéroïdes pour traiter des patients gravement atteints par le coronavirus. Un médicament de la famille des stéroïdes permettrait de réduire d'un tiers la mortalité chez les malades les plus touchés.

Parmi les actions les plus en vue mardi, les valeurs bancaires ont été recherchées après le plongeon de 9,4% de leur indice sectoriel la semaine dernière. BNP Paribas  a bondi de 5%. ABN Amro  s'est envolé de 7,21%. Deutsche Bank  a gagné 2,79%.

Dans la construction, HeidelbergCement  a grimpé de 6,92% et LafargeHolcim  a pris 3,38%.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés