Publicité
Publicité

Les banques US vont choyer leurs actionnaires

Morgan Stanley, Goldman Sachs, JPMorgan, la BofA & Co ont décidé de sérieusement augmenter leurs versements de dividendes après l'assouplissement des restrictions de la Fed. ©REUTERS

Les bourses européennes ont gagné du terrain ce mardi, surfant sur l'amélioration du paysage économique en zone euro. Les bancaires reprennent des couleurs à Wall Street.

Les marchés boursiers européens ont démarré la séance de ce mardi en mode mineur, augmentant progressivement leur avance grâce au soutien des valeurs plus cycliques. Celles-ci ont bénéficié d'un indice du sentiment économique en zone euro au plus haut depuis 21 ans, soit depuis la création de l'union monétaire. Les investisseurs sont ainsi revenus en nombre sur les titres les mieux positionnés pour profiter de la vigueur de la reprise économique en Europe.

À la cloche, le Bel 20 a grappillé 0,10% pour revenir à proximité du niveau affiché en fin de semaine dernière. Les voisins européens de l'indice bruxellois ont progressé dans des proportions légèrement plus importantes. Tendance identique pour le Stoxx 600 qui revient à moins de 4 unités de son record historique.

Les banques américaines recherchées

À Wall Street, les indices new-yorkais évoluaient dans le désordre à mi-séance. Le S&P 500 a de nouveau battu un record en séance dans les premiers échanges et le Dow Jones a repris des couleurs grâce au soutien de son compartiment bancaire.

Les grandes banques américaines étaient recherchées après avoir fait état de leur intention d'augmenter leurs dividendes après le feu vert donné par la Réserve fédérale la semaine dernière à l'issue des tests de résistance du secteur. Au total, les 13 plus grandes banques américaines prévoient de verser à leurs actionnaires plus de 2 milliards de dollars de dividendes supplémentaires au prochain trimestre. Citigroup fait exception en maintenant son programme de rachat d'actions et le montant de son dividende.

2,08
Milliards de dollars
Pour les 13 banques US qui ont informé les investisseurs, l'augmentation des dividendes permettra aux actionnaires de recevoir 2,08 milliards de dollars supplémentaires au troisième trimestre, selon les calculs du Financial Times basés sur le nombre d'actions le plus récent des sociétés.

Rexel excelle

Sur les marchés européens, le secteur des transports et des loisirs, la plus forte baisse en Europe, reste affecté par les incertitudes liées à la pandémie: son indice Stoxx végétait dans le bas du tableau après avoir déjà chuté de 4,35% lundi.

L'élimination de l'équipe de France de football à un stade précoce de l'Euro 2021 a mis sous pression les titres des diffuseurs TF1 et M6

Mais la majorité des compartiments du Stoxx 600 ont terminé dans le vert, avec une mention spéciale pour le secteur de la chimie, celui des services financiers et le wagon lié à l'énergie.

Sur le marché parisien, le spécialiste de la distribution de matériel électrique, Rexel , a grimpé de 4,29%. Les suiveurs ont salué le relèvement des objectifs annuels du groupe français grâce à des ventes au premier semestre supérieures aux attentes.

Toujours à Paris, les actions TF1 et M6 ont été chahutées au lendemain de l'élimination en huitièmes de finale de la France de l'Euro 2020 de football. Une élimination qui pourrait peser sur les recettes publicitaires des diffuseurs français d'ici la fin de la compétition.

Conseil d'achat sur UCB

L'actionnaire de référence d'UCB profite pleinement du feu vert européen sur le bimekizumab.

À Bruxelles, Aperam (+2,11% à 43,63 euros) a passé la séance au chaud grâce à une note des analystes d'Exane BNP Paribas. Ils restent à l'achat sur le titre du producteur d'acier inoxydable et relèvent leur objectif de cours à 59 euros contre 56 euros précédemment. Depuis le début de l'année, Aperam a grossi de près de 25% sur le marché bruxellois.

UCB (+0,14% à 88,62 euros) n'en finit plus de séduire les suiveurs des valeurs pharmaceutiques grâce à sa percée sur le marché européen avec un feu vert reçu des autorités sanitaires pour le bimekizumab, son traitement contre le psoriasis. Ce mardi, c'est les analystes d'Oddo BHF qui ont repris le suivi de la valeur avec une recommandation à "surperformer" (acheter) et un objectif de cours de 108 euros.

L'actionnaire de référence d'UCB, la Financière de Tubize (+1,82%), dont le seul actif est le groupe pharmaceutique, en profite également. Son action se négocie 10% plus haut que vendredi dernier, le jour où les bonnes nouvelles concernant le bimekizumab ont été dévoilées.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés