Publicité

Les bourses mondiales méconnues (7/8): Séoul

©EPA

Toujours dominée par les chaebols, la bourse sud-coréenne s’illustre grâce aux nouvelles technologies.

Fondée en 1956 après la guerre de Corée, la bourse de Séoul ou Korea Exchange est encore relativement jeune. Elle occupe toutefois déjà une place de choix dans le paysage international. Grâce à la hausse de 62% de la capitalisation totale du marché entre mi-2020 et mi-2021, elle talonne désormais la Deutsche Boerse.

Le chaebol Samsung

L’économie sud-coréenne est toujours dominée par les chaebol, des structures d’entreprises reliées par des participations croisées et contrôlées par des familles dynastiques. Le plus important est le chaebol Samsung de la famille Lee qui représente 17% du produit intérieur brut (PIB) de la Corée du Sud, la 10e économie mondiale, avec des activités allant de l’assurance à la construction navale en passant par la biopharmacie.

L’économie sud-coréenne est toujours dominée par les chaebol, des structures d’entreprises reliées par des participations croisées et contrôlées par des familles dynastiques.

Sa composante phare est évidemment Samsung Electronics, parmi les leaders mondiaux des smartphones, des écrans, de l’électroménager ou des puces électroniques. Une avance technologique consolidée par de plantureuses dépenses en R&D: 19 milliards de dollars en 2020. En bourse, Samsung Electronics vaut près de 500 milliards de dollars malgré une décote par rapport à d’autres groupes comparables en raison de la structure complexe du chaebol.

Nouvelles technologies

Derrière Samsung Electronics, qui représente plus de 30% du Kospi 200, on retrouve le fabricant de semi-conducteurs SK Hynix, le portail web Naver (moteur de recherche, messagerie…) et le groupe de services numériques Kakao.

16,73%
Ces 5 dernières années, la bourse de Séoul fait ainsi mieux que la moyenne mondiale avec un rendement annuel de 16,73%.

Les nouvelles technologies ont donc le vent en poupe. D’autant que même les acteurs plus traditionnels se développent aussi dans les nouvelles applications comme le groupe chimique LG Chem devenu un fabricant important de batteries. Hyundai Motor (propriétaire de Hyundai et Kia) a mis le cap sur les nouvelles motorisations propres.

Ces 5 dernières années, la bourse de Séoul fait ainsi mieux que la moyenne mondiale avec un rendement annuel de 16,73%.

Comment y investir?

Quelques entreprises sud-coréennes importantes sont cotées sur des bourses occidentales comme Samsung Electronics (en dollars à Londres), Hyundai Moto ou SK Hynix (à Francfort, titres peu liquides).

Du côté des fonds, plusieurs ETF dupliquent l’indice MSCI Korea. Ce dernier est toutefois très dépendant de Samsung Electronics (pondération totale de 35%). En ce qui concerne les fonds gérés activement, JPMorgan Funds - Korea Equity Fund est le mieux noté par Morningstar pour la Corée du Sud et sous-pondère le titre du géant électronique coréen.

En bref

> Quand? La Bourse de Séoul a été fondée en 1956.

> Combien? 2.370 entreprises cotées pour une capitalisation de 2 418 milliards $.

> Indice de référence? Le Kospi 200.

> Entreprises connues? Les entreprises sud-coréennes le plus connues sont Samsung Electronics, Hyundai Motor et le chaebol LG.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés