Publicité
Publicité

Les bourses mondiales méconnues: Toronto (4/8)

La Bourse de Toronto, ou Toronto Stock Exchange (TSE), est assez méconnue. ©REUTERS

Vivant dans l’ombre de Wall Street, la Bourse de Toronto est le marché des petites et moyennes entreprises à succès.

Installée à proximité de la rive canadienne du lac Ontario, en face de l’État de New York, la Bourse de Toronto, ou Toronto Stock Exchange (TSE), nous semble très proche. Elle est pourtant assez méconnue. Membre du groupe TMX, avec le marché de produits dérivés de Montréal, elle a failli fusionner avec la Bourse de Londres en 2011. Un consortium d’institutions financières et de fonds de pensions canadiens, baptisé Maple (érable), s’y est opposé et a déposé une offre concurrente.

Bourse de petites valeurs

1
milliard de dollars
En moyenne, une entreprise cotée sur le marché canadien vaut moins d’un milliard de dollars, quasiment quatre fois moins qu’Euronext et 14 fois moins que sur le NYSE new-yorkais.

Au total, la Bourse de Toronto comptait 3.461 sociétés cotées à la fin juin, davantage que le Nasdaq ou le NYSE. En moyenne, une entreprise cotée sur le marché canadien vaut moins d’un milliard de dollars, quasiment quatre fois moins qu’Euronext et 14 fois moins que sur le NYSE new-yorkais. Certaines grandes entreprises canadiennes font même l’impasse sur la Bourse de Toronto à l’image du célèbre équipementier sportif Lululemon, directement introduit sur le Nasdaq en 2007. Il n’est donc pas membre du S&P/TSX Composite, l’indice phare du marché canadien, dominé par les institutions financières dont la pondération atteint 31 %.

Shopify et Alimentation Couche-Tard

Depuis le printemps 2020, la première entreprise canadienne en termes de valeur boursière n’est toutefois plus Royal Bank of Canada, mais Shopify qui fait partie du cercle restreint des géants technologiques ni américains, ni chinois. Grâce à sa plateforme d’e-commerce permettant aux individus et entreprises de lancer leur propre boutique en ligne, Shopify a vu sa croissance décoller à plus de 90% à partir du deuxième trimestre 2020.

"En début d’année, Couche-tard a défrayé la chronique en dévoilant une offre de rachat de Carrefour qui a échoué."

L’autre valeur en vue ces dernières années sur la Bourse de Toronto est Alimentation Couche-Tard. Le spécialiste des "dépanneurs" (magasins de proximité) a connu un développement fulgurant depuis sa création en 1980. Leader au Canada, il compte 14.200 points de vente dans le monde dont la moitié aux États-Unis et avec une présence importante dans le nord de l’Europe, au Mexique, à Hong Kong et au Vietnam. En début d’année, il a défrayé la chronique en dévoilant une offre de rachat de Carrefour (qui a échoué).

Comment y investir?

De nombreux courtiers vous permettent d’investir directement sur la Bourse de Toronto. Vous pourrez ainsi faire votre choix entre les valeurs financières, les nouvelles technologies (Shopify, Constellation Software…), le leader global des engrais Nutrien, le groupe de fast-food Restaurant Brands International (Tim Hortons, Burger King) ou le deuxième producteur mondial d’or Barrick Gold notamment.

En bref

  • Quand ? La Bourse de Toronto a été fondée en 1852. Son indice de référence est le S&P/TSX Composite qui compte 231 membres.
  • Combien ? 3 461 entreprises cotées pour une capitalisation de 3.160 milliards de dollars.
  • Entreprises connues ? Les entreprises les plus connues sont Shopify, Restaurant Brands International et Thomson Reuters.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés