Les chercheurs d'or se distinguent (débriefing actions européennes)

©Bloomberg

Le métal jaune a poursuivi son envol ce mercredi au-dessus des 2.000 dollars l'once, ce qui a largement porté le secteur minier sur le devant de la scène.

Humeur festive sur les marchés européens. Les investisseurs ont eu la confirmation à la lecture de plusieurs indicateurs que le secteur privé a repris du poil de la bête et a pu renouer avec la croissance en zone euro.

La tendance a aussi profité des chiffres favorables sur l'emploi US publié en deuxième partie de séance. Et les acteurs du marché semblaient confiants sur un accord au Congrès américain concernant le vaste plan de relance voulu par l'administration Trump.

L'Euro Stoxx 50 (+0,38%) et le Stoxx 600 (+0,48%) ont terminé dans le vert.

À Paris, le CAC 40 a pris 0,90% à 4.933,3 points. Le champion français de l'hôtellerie, Accor est passé par toutes les couleurs après la publication de ses résultats et d'un plan d'économies qui va se traduire par la suppression de 1.000 emplois dans le monde. L'action termine toutefois en hausse de 3,45%. Les valeurs liées au secteur aéronautique étaient très en vue, de quoi permettre à Safran (+5,03%) et Airbus (+3,49%) de prendre de la hauteur.

À la Bourse de Francfort, le DAX (+0,47%) a repris des couleurs après sa déconvenue de la veille. À contre-courant de la tendance, BMW a lâché 3,55%, la faute à la perte d'exploitation subie au deuxième trimestre. Le constructeur auto a dû composer avec une chute de 25% de ses livraisons sur la période en raison de la crise sanitaire.

La Bourse de Londres a vu l'indice phare progresser 1,14%. Les minières Centamin (+9,58%) et Hochschild (+14,42%) ont réagi positivement à la nouvelle marque de l'once d'or qui trône au-dessus des 2.000 dollars depuis la veille.

Enfin, la Bourse d'Amsterdam a fini la séance sur un gain de 0,92%, bien aidée par la grimpette d'Ahold Delhaize (+5,32%). Le distributeur belgo-néerlandais a connu un deuxième trimestre meilleur que prévu. Les mesures de confinement se sont traduites par une forte hausse de la fréquentation de ses supermarchés et de l'e-commerce.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés