Les chiffres du chômage font plier Wall Street

©AFP

Les marchés américains ont clôturé la semaine dans le rouge, pénalisés par les chiffres du chômage.

La Bourse de New York a clôturé dans le rouge ce vendredi, freinée par des chiffres pires que prévu sur l’emploi américain. Ces chiffres ont officialisé les premiers effets de la crise sanitaire qui paralyse une bonne partie de l’économie mondiale depuis plusieurs semaines. Le taux de chômage, qui était tombé en février à 3,5%, le niveau le plus bas en 50 ans, est brutalement remonté à 4,4%.

L’économie a ainsi détruit 701.000 emplois, le nombre le plus important depuis mars 2009, en pleine crise financière. Et l’addition devrait s’alourdir puisque le rapport n’inclut pas les deux dernières semaines, qui ont vu près de 10 millions de nouveaux demandeurs d’allocations chômages. Le Dow Jones a perdu 1,69% à 21.052,53 points. Le Nasdaq a cédé 1,53% à 7.373,08 points. Le S&P 500 a reculé de 1,51% à 2.488,65 points.

Côté valeurs, le group pharmaceutique américain Pfizer est un des seuls à avoir pu garder la tête hors de l’eau, prenant 2,31%. A l’inverse, UnitedHealth a reculé de 4,66%, American Express de 4%, Visa de 3,53% et Travelers de 3,35%. Apple a perdu 1,44% et Facebook 2,53%.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés