Publicité

Les déboires de Tencent pèsent sur Prosus

Tencent subit l'intensité réglementaire de Pékin. ©REUTERS

Prosus a dégringolé à la bourse d'Amsterdam suite aux déboires de Tencent. Philips a inquiété après ses résultats. KBC a profité de la fin des restrictions des dividendes bancaires.

Les bourses européennes ont connu un lundi mitigé. La prudence a dominé après la chute prononcée des marchés d'actions chinois, et avant la réunion de la Réserve fédérale américaine. "Après la BCE jeudi dernier, les investisseurs suivront avec attention le compte rendu de politique monétaire de la Fed, suivi du discours de Jerome Powell. Celui-ci pourrait être un peu moins accommodant qu'auparavant, tout en conservant un ton rassurant sur l'inflation transitoire et la poursuite des rachats d'actifs ainsi que le maintien des taux bas pour un certain temps encore", a relevé Vincent Boy, analyste marché chez IG France.

A la clôture, le Bel 20 a pris 0,16%. L'AEX a reculé de 0,58%. Le CAC 40 a gagné 0,15%, le DAX a perdu 0,32% et le FTSE 100 0,03%. Le Stoxx 600 a lâché 0,08% et l'Euro Stoxx 50 0,16%.

Du côté du CAC 40, une trentaine de sociétés publieront leurs résultats cette semaine.
Vincent Boy
Analyste marché chez IG France

La semaine chargée de résultats d'entreprises a aussi rendu les investisseurs prudents. En Europe, ceux de LVMH et de Deutsche Bank, entre autres, sont particulièrement attendus. "Du côté du CAC 40, une trentaine de sociétés publieront leurs résultats cette semaine" a indiqué Vincent Boy.

Du côté des secteurs, le compartiment des matières premières s'est démarqué avec une hausse de 2,8%, grâce à la hausse des cours des métaux. Celui des voyages a gagné 1,57%, grâce aux résultats de Ryanair (+4,04%), applaudis par les investisseurs. La compagnie aérienne a publié une perte trimestrielle légèrement moins importante que prévu et relevé sa prévision de trafic pour 2021. Les titres des autres compagnies aériennes, comme Easyjet et IAG (maison-mère de British Airways) ont profité du rebond de leur concurrent, avec un gain respectif de 3,93% et 4,59%.

Le secteur bancaire (+1,72%) a lui profité de la décision de la Banque centrale européenne vendredi dernier de lever l'interdiction de distribuer des dividendes pour le compartiment.

28,9%
Prosus détient une participation de 28,9% dans le géant technologique chinois Tencent, en proie à la répression réglementaire de Pékin.

En revanche, le secteur automobile a reculé de 0,39%, plombé notamment par le recul de Faurecia . Le titre de l'équipementier a lâché 5,71% sous l'effet d'inquiétudes concernant une éventuelle augmentation de capital.

Du côté des valeurs, Prosus a dégringolé de 8,84%. L'investisseur technologique néerlandais, qui détient une participation de 28,9% dans le géant chinois de l'internet Tencent, a chuté à son plus bas niveau en un an après que Pékin a intensifié sa répression réglementaire contre Tencent.

Philips a perdu 4,23% après ses résultats. La société néerlandaise de technologie de la santé a annoncé lundi des bénéfices supérieurs aux prévisions et un rachat d'actions, mais n'a pas réussi à dissiper les inquiétudes des investisseurs concernant l'augmentation du coût d'un rappel de ses appareils respiratoires. Elle s'efforce de réparer et de remplacer jusqu'à 4 millions d'appareils respiratoires et de ventilateurs qu'il a rappelés en juin en raison d'une pièce en mousse qui pourrait se dégrader et devenir toxique, potentiellement cancérigène.

Vonovia a reculé de 2,46% après l'échec de son projet de rachat de Deutsche Wohnen (+1,17%).

KBC peut désormais verser un dividende "économisé" supplémentaire de 2 euros par action pour l'exercice 2020.

Aperam et KBC distingués

À la bourse de Bruxelles, Aperam a profité du rebond des valeurs liées aux matières premières (+3,88%). KBC a gagné 1,93% grâce à la BCE qui vient de lever les dernières restrictions de distribution du dividende bancaire. KBC peut désormais verser un dividende "économisé" supplémentaire de 2 euros par action pour l'exercice 2020, tandis que les analystes prévoient également un paiement solide pour les exercices à venir grâce à la forte génération de cash-flow.

Sur le marché élargi, deux titres ont flambé. Ekopak a gagné 7,63% et Akka Technologies 7,8%.

En revanche, des biotechs ont souffert. Sequana Medical a lâché 9,11%, Oxurion 8,71% et Nyxoah 2,53%.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés