Publicité

Les enchères montent pour mettre la main sur Ladbrokes

Entain est connu pour être le propriétaire de l'enseigne Ladbrokes. Il est présent dans le sport, les jeux d'argent en tout genre et les paris en ligne. ©BLOOMBERG NEWS

Les bourses européennes ont fortifié le rebond amorcé la veille, les investisseurs reprenant le goût du risque alors que le spectre d'une faillite systémique d'Evergrande s'éloigne.

Rebond confirmé sur des marchés européens soulagés par le règlement d'une partie des pépins financiers d'Evergrande.

260
milliards €
Evergrande est plombé par un endettement estimé à près de 260 milliards d'euros, dont une bonne partie est détenue par des investisseurs étrangers. Selon Morningstar, BlackRock, HSBC et UBS sont parmi les premiers détenteurs de dette d'Evergrande.

Le mastodonte chinois de l'immobilier a négocié avec ses créanciers un accord pour régler les paiements d'intérêts sur une obligation onshore, ce qui a permis aux investisseurs de souffler alors qu'une possible faillite d'Evergrande pourrait gripper l'ensemble du système financier chinois.

La résolution partielle des problèmes d'Evergrande a fait le plus grand bien aux titres du secteur des matières premières dont le cours de bourse a, ces derniers jours, durement encaissé les déboires financiers de la société immobilière.

À Bruxelles, le producteur d'inox Aperam (+2,85%) est resté confortablement installé dans le haut du Bel 20. ArcelorMittal a pris 4,10% et les minières du marché londonien BHP , Antofagasta , Rio Tinto et Glencore étaient à la fête.

Les valeurs financières exposées à la Chine ont également repris de la hauteur. Exemple chez nous avec Ageas , assureur très implanté sur le marché chinois, qui s'est adjugé 2,2% sur la séance. La cotation londonienne de la banque HSBC (+4,36%) s'est aussi bien dégagée de la zone rouge. Les banques avaient en outre le vent dans le dos grâce à la remontée des rendements obligataires, ce qui a permis à KBC (+2,14%) de pointer son nez sur le podium des hausses du jour à Bruxelles.

Autre moteur alimentant la tendance ce mercredi, les prix de l'or noir dont la remontée a permis aux valeurs pétrolières de se distinguer sur les marchés actions européens et américains.

Au final, toutes les grandes places européennes ont terminé dans le vert. À Wall Street, les trois principaux indices new-yorkais pointaient en territoire positif à l'heure de la clôture en Europe. Les investisseurs américains restaient toutefois nerveux dans l'attente des décisions de la Réserve fédérale et des indications distillées par la banque centrale américaine sur ses intentions en matière de réduction de ses achats d'actifs.

Le parieur en ligne Entain s'envole

À la Bourse de Londres, le spécialiste des paris en ligne Entain, notamment propriétaire des marques Ladebrokes et Bwin, a encore grossi de près de 6% après le bond de 20% signé la veille.

Draftkings met sur la table 2.800 livres par action Entain, soit une prime de 46,2% par rapport au cours de clôture de lundi dernier.

Entain est ciblée par une offre de rachat émanant du groupe américain DraftKings, un des leaders mondiaux des jeux en ligne.

Draftkings, qui est conseillé par un certain Michael Jordan, met sur la table 2.800 livres par action Entain, soit une prime de 46,2% par rapport au cours de clôture de lundi dernier. L'entreprise avait déjà reçu ces derniers mois une offre de rachat pour 8 milliards de livres de l'américain MGM, qui a fini par jeter l'éponge. L'offre Draftkings a l'air plus sérieuse. Elle valorise Entain à 16,5 milliards de livres.

Mithra délaissée

À la Bourse de Bruxelles, la gifle à 8,22% reçue par Mithra a refroidi la cote. La biotech a décidé de faire une croix sur le PeriNesta, estimant que le développement de ce produit n'était plus opportun. Dans le même temps, le spécialiste de la santé féminine a informé le marché de retards importants dans son étude clinique pour le Donesta.

Les holdings cotés à Bruxelles ont réagi positivement à une note sectorielle signée Kepler Cheuvreux. Le broker est passé à l'achat sur Brederode (+4,10%) et la Gimv (+3,30%). Il a aussi revu ses pronostics à la hausse pour Quest for Growth (+1,55%) et Sofina (-0,01%)), même si pour ce dernier il juge la prime de 30% par rapport à sa valeur nette d'inventaire légèrement exagérée.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés