Les équipementiers sportifs touchés par le Covid-19 (Débriefing actions européennes)

Adidas et Puma sont reçus froidement à la Bourse de Francfort. ©AFP

Adidas et Puma ont décroché en bourse après des prévisions revues en baisse à cause du coronavirus. K+S bondit après ses résultats.

Les Bourses européennes n'ont pas profité de la baisse de taux surprise de la Banque d’Angleterre visant à contrer les effets sur l’économie de l’épidémie de coronavirus. Celle-ci a baissé de 0,50% son taux directeur, comme la Réserve Fédérale américaine et la Banque du Canada, une semaine auparavant.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,57%. À Francfort, le DAX a lâché 0,35% et à Londres, le FTSE a reculé de 1,4%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a baissé de 0,83%, l’Euro Stoxx 50 de la zone euro de 0,15% et le Stoxx 600 de 0,74%. 

Peu de secteurs ont terminé en hausse. Le compartiment des banques, qui devrait bénéficier de l’assouplissement des politiques monétaires, a pris 1,26%. Mais le secteur du transport et des loisirs est lanterne rouge (-3,89%)

BNP Paribas (+2,72%), Société générale (+3,39%) et Crédit agricole (+2,44%) ont compté parmi les plus fortes hausses du CAC 40.

Vopak a bondi de 3,9% à la Bourse d'Amsterdam. Le titre a profité de la baisse des cours du pétrole, qui favorise le stockage d'or noir.

K+S a pris 14,07% après ses résultats. Le fabricant de potasse a indiqué que ses mesures de restructuration lui permettront d'alléger sa dette de plus de 2 milliards d'euros.

Contre la tendance, Natixis (-5,12%) a accusé un des plus forts replis du SBF 120, des traders mettant en avant un retour des inquiétudes sur sa filiale de gestion d’actifs H2O.

À la baisse, le groupe allemand d’équipements sportifs Puma a perdu 4,52% après avoir dit s’attendre à perdre jusqu’à un milliard d’euros de chiffre d’affaires dans la région “Grande Chine” en raison des conséquences de l’épidémie de coronavirus. Adidas a de son côté plongé de 9,14% après avoir indiqué s'attendre à une baisse comprise entre 800 millions et un milliard d'euros de son chiffre d'affaires en Chine au premier trimestre pour la même raison, après une chute des ventes de 80% pour la période du 25 janvier à fin février. Hugo Boss a lâché 5,46% dans la foulée.


Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés