Les géants chinois de la tech bientôt recadrés par Pékin

©Chang Zhongzheng/ChinaImages/Sipa USA

Semaine difficile pour le secteur de la technologie en bourse, particulièrement en Chine. Une réglementation plus stricte pourrait impacter les activités de certains de ses géants.

Le gouvernement de Xi Jinping poursuit sa croisade contre les pratiques monopolistiques dans le secteur de la technologie. Après avoir suspendu l’introduction en bourse (IPO) d’Ant Group à Shanghai, les autorités chinoises tentent désormais de réduire l'influence croissante de sociétés comme Alibaba et Tencent en préparant une réglementation plus stricte. Concrètement, celle-ci vise à freiner les comportements anticoncurrentiels tels que la collusion sur le partage de données sensibles sur les consommateurs, les alliances pour évincer les plus petits concurrents et le subventionnement de services à un coût inférieur pour éliminer les concurrents.

-200
milliards de dollars
Les deux géants chinois de la tech, Alibaba et Tencent, ont perdu plus de 200 milliards de dollars en bourse ces deux derniers jours. Outre une rotation sectorielle provoquée par l'annonce d'un vaccin efficace contre le Covid-19, ce secteur pourrait être visé par une réglementation plus stricte.

"C'est un moment décisif" pour ce secteur, estime Ma Chen, associé au sein du cabinet d’avocats Han Kun Law Offices et spécialiste des lois antitrusts. Selon de nombreux observateurs, le gouvernement chinois craint en réalité que les géants de la technologie aient profité de l'attitude relativement passive des autorités ces dernières années et soient devenus trop puissants.

L'annonce a naturellement provoqué un sentiment d'inconfort sur les marchés boursiers. À la Bourse de Honk Kong, les titres Alibaba et Tencent ont perdu respectivement 9,80% et 7,39% ce mercredi. Leur capitalisation boursière a ainsi fondu de plus de 200 milliards de dollars en deux séances. Dans leur sillage, d'autres valeurs technos comme JD ou Meituan ont été malmenées par les investisseurs.

Des analystes toujours positifs

Malgré cela, plusieurs analystes restent positifs sur ce secteur incontournable. La banque d'investissement JP Morgan recommande ainsi aux investisseurs d'accumuler des actions Tencent car, selon elle, le géant chinois ne devrait ressentir "pratiquement aucun impact financier" du fait de cette nouvelle réglementation, même si pour cela, il doit modifier les activités liées à sa plateforme WeChat. Le broker met également en évidence de solides perspectives dans le segment des jeux vidéo et une activité fintech "sous-estimée".

"Les restrictions sur l'utilisation du ciblage personnalisé pour les produits et le contenu pourraient avoir un impact sur la monétisation des publicités, ce qui affecterait spécifiquement Alibaba et Pinduoduo."
Citigroup

Même son de cloche du côté de Citigroup, pour qui toute nouvelle baisse de Tencent, JD ou encore Meituan est une opportunité d'achat. "Les restrictions sur l'utilisation du ciblage personnalisé pour les produits et le contenu pourraient avoir un impact sur la monétisation des publicités, ce qui affecterait spécifiquement Alibaba et Pinduoduo", expliquent ses analystes. Les autres entreprises du secteur seraient par contre impactées dans une moindre mesure.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés