Les investisseurs optent pour l'attentisme (débriefing actions européennes)

©Photo News

Faute d'avancées significatives dans les dossiers du Brexit et de la guerre commerciale, les investisseurs ont joué la carte de la prudence. Imerys a plongé. Continental a bondi. Fresenius a chuté.

Les indices boursiers européens ont clôturé en très légère hausse, les investisseurs ayant opté pour la prudence avant d'en savoir plus sur le dossier du commerce et sur le feuilleton du Brexit. Le CAC 40  a gagné 0,17%. Le DAX  a grappillé 0,05%. Le FTSE 100  a pris 0,68%.

Les intervenants des marchés sont restés attentistes alors que l'issue des débats sur les lois de mise en oeuvre de l'accord de Brexit au Parlement britannique restait incertaine, tandis qu'aucune avancée notable n'était enregistrée dans les négociations entre les Etats-Unis et la Chine.

Parmi les valeurs en vue, Imerys  a plongé de 13,01% après avoir réduit ses prévisions pour ses résultats et avoir fait part du départ de son directeur général.

Continental  a bondi de 4,13% après avoir annoncé que les conditions de marché difficiles entraîneraient une perte cette année, bien que les prévisions chiffrées pour le troisième trimestre devraient être atteintes. Le marché a surtout retenu une autre annonce de l'équipementier allemand: ce dernier a finalement décidé de se séparer intégralement de sa filiale de transmissions Vitesco Technologies, alors qu'il envisageait auparavant une scission partielle.

Fresenius Medical Care  a chuté de 5,91%. Dans une note publiée ce mardi, Berenberg estime que les prévisions du groupe d'équipements médicaux pour l'ensemble de l'année représentent un défi. Le courtier s'attend à une réduction de la croissance du revenu net de 3% en 2019, soit à un niveau inférieur aux perspectives du groupe allemand. Berenberg a néanmoins maintenu sa recommandation à "acheter" et son objectif de cours à 89,95 euros.

Les valeurs bancaires ont subi des prises de bénéfice après leur nette progression de lundi. A titre d'exemple, en Bourse de Madrid, CaixaBank  a chuté de 3,35%.

En Bourse de Stockholm, Husqvarna  a trébuché de 3,98%. Le groupe spécialisé dans le matériel électrique et thermique de jardin a annoncé des résultats trimestriels inférieurs aux attentes. Il est pourtant revenu aux bénéfices après une perte subie l'année dernière à la même période, grâce à des réductions de coûts. Le patron du groupe suédois a indiqué qu'il poursuivrait dans cette voie à l'avenir. Les ventes d'Husqvarna ont été affectées par une demande en baisse en Amérique du nord.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés