"Les investisseurs parient sur un rebond économique" (+débriefing actions européennes)

La séance du jour "témoigne de l'optimisme des investisseurs quant au déconfinement rapide de la plupart des économies et de la confiance dans le fait qu'il n'y aura pas de seconde vague" de contamination par le coronavirus, note Daniel Larrouturou, analyste de Dôm Finance. ©REUTERS

Les marchés européens ont terminé en nette hausse ce lundi, malgré de faibles volumes d'échanges en l'absence des investisseurs anglais et américains. Lufthansa a porté le secteur de l'aviation après un accord avec le gouvernement allemand.

Alors que Wall Street et la Bourse de Londres étaient fermées ce lundi, les principaux indices actions en Europe en ont profité pour poursuivre leur rebond entamé la semaine dernière. Un rebond alimenté notamment par la publication en matinée d'un indice Ifo meilleur que prévu. Cela "témoigne de l'optimisme des investisseurs quant au déconfinement rapide de la plupart des économies et de la confiance dans le fait qu'il n'y aura pas de seconde vague" de contamination par le coronavirus, note Daniel Larrouturou, analyste de Dôm Finance. "Les investisseurs parient sur un rebond économique".

Le Dax allemand a progressé de 2,87% et le CAC 40 de 2,15%. L'indice paneuropéen Stoxx 600 a de son côté pris 1,47%.

Au niveau des valeurs individuelles, Lagardère a signé la plus forte hausse à la Bourse de Paris avec un bond de 16,15%. Le holding de Bernard Arnault, actionnaire majoritaire du groupe de luxe LVMH (+1,87%), va acquérir environ un quart du capital de Lagardère Capital & Management (LCM), le holding d'Arnaud Lagardère. L'opération – qui se fera par une augmentation de capital et l'achat de titres – atteindrait un montant de moins de 100 millions d'euros. "L'opération réduit davantage la probabilité que la structure en commandite soit démantelée puisqu'elle résout le problème éventuel de solvabilité d'Arnaud Lagardère", a réagi Charles-Louis Scotti, analyste chez Kepler Cheuvreux.

L'AMF, le gendarme boursier en France, a par ailleurs indiqué sur son site que Vivendi (+1,68%) a porté sa participation dans Lagardère à 16,48%. Le groupe contrôlé par Vincent Bolloré compte poursuivre ses achats d'actions Lagardère sous réserve des conditions de marché, mais n'a pas l'intention de prendre le contrôle de Lagardère.

À la Bourse de Francfort, Bayer a grimpé de 7,77%. Selon l'agence Bloomberg, qui cite des sources "familières des négociations", le groupe de Leverkusen aurait conclu un "accord verbal" afin de solder "entre 50.000 et 85.000" requêtes, sur les 125.000 visant l'herbicide Roundup de sa filiale Monsanto aux États-Unis. Cet accord – qui nécessite une approbation du Conseil de surveillance du groupe – devrait être rendu public en juin.

Le titre Lufthansa a de son côté gagné 7,49%. La compagnie aérienne est parvenue à un accord avec le gouvernement allemand au sujet d'une aide d'État d'environ 9 milliards d'euros. Les mesures prévoient un crédit garanti par Berlin de 3 milliards d'euros, l'achat d'actions pour 300 millions d'euros dans le cadre d'une augmentation de capital et une injection de fonds de 4,7 milliards d'euros sans droit de vote. Cela signifie que l'État allemand deviendra le premier actionnaire du groupe avec 20% du capital.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés