Publicité

Les manoeuvres de Banco de Sabadell applaudies

Banco de Sabadell a rejeté l'offre de rachat de Co-Operative Bank pour sa filiale britannique. ©Bloomberg

Les cessions, fusions et acquisitions ont animé la séance. Banco de Sabadell a rejeté une offre. L'attentisme est resté de mise avant plusieurs résultats clés.

Les marchés d'actions ont terminé sur un mode attentiste avant le début de résultats importants pour le secteur technologique américain. Le Stoxx 600 a pris 0,15%. "Cette semaine, certaines des grandes actions technologiques à forte capitalisation publient leurs résultats, ce qui pourrait avoir un impact considérable sur les chiffres agrégés, avec Facebook ce lundi, suivis de Microsoft et Alphabet mardi, et d'Apple et Amazon jeudi" a énuméré Jim Reid, responsable de la stratégie chez Deutsche Bank. Les investisseurs sont aussi restés prudents avant la réunion de la Banque centrale européenne jeudi.

"Les marchés boursiers cumulent les problèmes, avec une croissance plus lente, des coûts en hausse et des taux d'intérêt plus élevés. Cependant, les bénéfices des entreprises ont plus que compensé ces baisses jusqu'à présent en 2021."
Marija Veitmane
Responsable de la stratégie chez State Street Global Markets

Les analystes ont noté que jusqu'à présent, les résultats des sociétés ont permis de limiter les inquiétudes des investisseurs. "Les marchés boursiers cumulent les problèmes, avec une croissance plus lente, des coûts en hausse et des taux d'intérêt plus élevés. Cependant, les bénéfices des entreprises ont plus que compensé ces baisses jusqu'à présent en 2021" a souligné Marija Veitmane, responsable de la stratégie chez State Street Global Markets.

Des manoeuvres du côté des fusions-acquisitions ont toutefois animé la séance ce lundi. Le secteur bancaire européen (+0,96%) s'est retrouvé porté par des rapprochements et des cessions éventuelles. Banco de Sabadell a grimpé de 2,69% après avoir indiqué avoir rejeté l'offre pour le rachat de sa filiale britannique TSB Bank par Co-Operative Bank. Une autre institution espagnole, Caixa Bank, a elle gagné 2,48%. Elle envisage de céder ses 9,9 % de participation dans le groupe autrichien Erste Group, pour un montant potentiel proche de 1,5 milliard d'euros. Les autres titres bancaires, comme BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole ont pris plus de 0,8%. KBC a avancé de 0,27%.

Le secteur automobile européen a aussi bien progressé (+2n47%) grâce à Volkswagen (+4,72%) et Porsche holding (+4,86%). Selon Manager Magazin, Volkswagen serait en négociation pour mettre en bourse sa filiale Porsche. La publication a indiqué que le groupe aurait mandaté Goldman Sachs et Freshfields entre autres pour examiner l'opération. Mais aucun détail n'a été communiqué par la société.

7,75
milliards d'euros
L'unité d'assurances PartnerRe d'Exor pourrait rapporter au holding de la famille Agnelli une coquette somme.

Toujours dans le rayon des cessions, Exor , une société de holding contrôlée par la famille Agnelli, a bondit de 6,21% après des informations selon lesquelles le groupe aurait relancé les discussions avec Covéa pour la vente de son unité d'assurances, PartnerRe. L'opération pourrait lui rapporter 9 milliards de dollars (7,75 milliards d'euros).

En revanche, le secteur des télécommunications (-0,75%) a de nouveau subi un recul à cause de Ericsson (-3,53%). Le ministère américain de la Justice a laissé entendre qu'Ericsson avait violé un accord de règlement de 1,06 milliard de dollars atteint en 2019 sur des allégations de corruption dans cinq pays, en omettant de fournir certains documents et informations relatifs au règlement, rapporte le Wall Street Journal.

Exmar en vogue, Tinc sans coupon

À la Bourse de Bruxelles, le Bel 20 a stagné alors que de nombreux membres de l'indice doivent publier leurs résultats cette semaine. Ceux d'argenx et d'AB InBev seront entre autres particulièrement attendus ce jeudi.

"Les perspectives d'emploi pour l'usine flottante de GNL Tango FLNG d'Exmar ont considérablement augmenté en raison de la différence de prix du gaz aux États-Unis d'une part et en Asie et en Europe d'autre part."
Kepler Cheuvreux

Sur le marché élargi, Exmar a pris 5,49% grâce à Kepler Cheuvreux qui a relevé son objectif de cours de 5,30 à 6,20 euros. "Les perspectives d'emploi pour l'usine flottante de GNL Tango FLNG ont considérablement augmenté en raison de la différence de prix du gaz aux États-Unis d'une part et en Asie et en Europe d'autre part" justifie le courtier.

Tinc a gagné 0,3% après avoir détaché son dividende.

Le résumé

  • Les résultats de Facebook, Microsoft, Alphabet, Apple et Amazon sont attendus avec inquiétudes par les investisseurs.
  • Les fusions et acquisitions ont animé la séance en Europe.
  • Volkswagen a grimpé après des rumeurs d'une introduction en bourse de sa filiale Porsche.
  • Ericsson a été épinglé par la justice américaine.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés