Les milieux d'affaires US moins optimistes à moyen terme

©Photo News

La croissance économique a été "légère" en septembre, l'activité manufacturière ayant encore ralenti tandis que les entrepreneurs se montrent moins optimistes pour le climat des affaires dans les six à douze prochains mois, affirme un rapport de conjoncture de la Fed publié ce mercredi.

L'économie des Etats-Unis a continué de croître à un rythme "modeste" en septembre et début octobre, mais beaucoup d'entreprises sont plus pessimistes pour le mois qui vient, lit-on dans le Livre beige sur l'état de la conjoncture récente publié ce mercredi par la Réserve fédérale. Le rythme de l'inflation a été également modeste, selon le document qui est publié quinze jours avant la prochaine réunion monétaire de la Fed, prévue les 29 et 30 octobre.

"Les entreprises s'attendent majoritairement à une poursuite de la croissance, mais beaucoup d'entre elles révisent leurs prévisions de croissance pour les six à 12 mois qui viennent."
Fed

"Les entreprises s'attendent majoritairement à une poursuite de la croissance, mais beaucoup d'entre elles révisent leurs prévisions de croissance pour les six à 12 mois qui viennent", écrit la Fed. Le moral des milieux d'affaires est moins optimiste, même dans les services comme le commerce de détail et le tourisme à Boston ou le commerce de gros à New York. Hormis dans le secteur manufacturier où les entreprises ont parfois débauché, l'emploi a continué d'augmenter en général et il est toujours difficile de pourvoir des postes qualifiés, ce qui restreint aussi l'expansion.

Les hausses de salaires les plus importantes ont concerné les emplois très peu qualifiés et dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration mais aussi, à l'autre bout de l'échelle des qualifications, les professionnels hautement spécialisés. Les prix ont progressé modestement. Les tarifs douaniers que s'imposent la Chine et les Etats-Unis renchérissent les coûts de production et les détaillants commencent à répercuter ces augmentations sur le consommateur, dit le rapport.

La grève de cinq semaines chez General Motors, dont une issue au conflit a été annoncé ce mercredi, a eu un impact "limité" sur l'activité, selon le Livre Beige qui couvrait l'activité jusqu'au 7 octobre.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés