Publicité

Les perspectives de Michelin refroidissent les investisseurs

Alors que la reprise est solide pour le secteur de l'automobile, les analystes attendaient plus de panache dans les objectifs du fabricant de pneus Michelin. ©AFP

Les bourses européennes ont perdu un peu de terrain ce mardi. L'actualité chargée n'a pas incité les investisseurs à prendre de très grands risques.

Les marchés européens ont eu du mal à choisir une direction à l'ouverture ce mardi. Les investisseurs avaient une très longue liste de résultats trimestriels à digérer en cette dernière semaine du mois d'avril. La cote européenne a également opté pour la prudence avant de connaître la teneur du discours de la Réserve fédérale américaine attendu ce mercredi soir.

Les chiffres trimestriels d'UBS étaient très attendus. Ils ont permis de mesurer l'ampleur de l'exposition de la banque au fonds américain Archegos.

Au final, les grands indices européens ont terminé en léger recul. Le CAC 40 de Paris a perdu 0,03%, le DAX de Francfort a reculé de 0,31% et le FTSE 100 de Londres a abandonné 0,26%. Si les grands indices européens ont pu à de rares occasions pointer leur nez en territoire positif, le Bel 20 est resté embourbé dans le rouge tout au long de la séance, lâchant à la cloche 0,50% à 4.033,41 points.

À l'heure de la clôture en Europe, Wall Street évoluait également en léger retrait. En attendant les résultats de Microsoft et d'Alphabet publiés après la clôture, les investisseurs ont pu apprécier le bond de 10% d'UPS . Le numéro un US du transport de colis a pleinement profité de l'envolée du commerce en ligne, aux États-Unis ainsi que dans le reste du monde.

Écoutez le premier épisode de Tracker

BioMérieux réduit la voilure

Les chiffres trimestriels d'UBS étaient très attendus. Ils ont permis de mesurer l'ampleur de l'exposition de la banque au fonds américain Archegos qui s'est effondré le mois dernier. UBS affiche une charge exceptionnelle de 774 millions liée à cette affaire. L'action de la banque suisse a perdu 1,98% sur la séance.

Autre titre européen en souffrance ce mardi: BioMérieux (-6,89%). Le spécialiste français du diagnostic in vitro a revu ses ambitions à la baisse pour l'année en cours. En cause, l'amélioration de la situation sanitaire aux États-Unis qui va peser sur la demande pour ses produits de diagnostic.

+22%
Michelin - YTD
Avant ce mardi, l'action Michelin a grimpé d'un peu moins de 22% depuis le 1er janvier 2021, une performance en ligne avec tout le secteur auto.

Toujours sur le marché parisien, Schneider Electric (+0,73%) a vu le relèvement de ses objectifs de croissance organique timidement salué par la cote. L'action du leader français des équipements électriques a tout de même passé toute la journée dans le haut du tableau.

À l'inverse, Michelin (-1,60%) est resté cloué dans le fond du classement du CAC 40. Son chiffre d'affaires a profité de la reprise économique pour reprendre de belles couleurs, mais les suiveurs du spécialiste des pneus ont été déçus par les perspectives du groupe, qu'ils jugent trop prudentes. Avant la reculade du jour, l'action Michelin avait gonflé de près de 22% depuis le début de l'année, soit environ la même progression que l'ensemble du secteur européen de l'automobile.

Le bulletin de Xior applaudi

Sur le Bel 20, les investisseurs ont jeté leur dévolu sur des titres plus défensifs, comme celui du gestionnaire du réseau électrique Elia (+0,84%) et Proximus (+0,62%).

Colruyt (+0,08%) n'a pas conquis grand monde avec sa nouvelle emplette, Culinoa, un prestataire de services de catering qui travaille avec plus de 100 cuisines de collectivité en institutions de soins en Belgique.

Xior s'attend à une "année académique très prometteuse" en septembre prochain.

Dans le bas du tableau, on retrouvait les deux biotechs de l'indice bruxellois, Galapagos (-2,90%) et argenx (-2,68%), en compagnie d'Aperam (-1,45%) et Umicore (-0,83%), deux titres qui ont grimpé de près de 25% depuis le début de l'année.

Hors Bel 20,  Bekaert  a avancé de 0,70%. KBC Securities a relevé son objectif de cours sur la valeur. 

Xior  s’est adjugé 2,56% dans la foulée de ses résultats trimestriels. Le spécialiste des kots pour étudiants s'attend à une "année académique très prometteuse" en septembre prochain.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés