Publicité

Les résultats de Google attendus en hausse

©REUTERS

Alphabet, la maison-mère de Google, publiera ce soir après la clôture des marchés américains ses résultats du quatrième trimestre. Le groupe sera particulièrement attendu sur les chiffres de la publicité.

Alphabet , la maison-mère de Google, publiera ses résultats du quatrième trimestre ce lundi après la clôture de Wall Street. Les analystes attendent un bénéfice par action de 10,447 dollars, contre 10,031 dollars dégagés au dernier trimestre 2017. Ils prévoient une croissance de 21% du chiffre d’affaires, à 31,29 milliards de dollars, selon des données de l’agence d’informations financières Bloomberg.

Comme pour Facebook, le groupe sera surtout attendu sur les chiffres de la publicité. Les analystes prévoient un chiffre d’affaires record pour le site au quatrième trimestre, période particulièrement faste avec des promotions commerciales comme le Black Friday et le Cyber Monday. Chez UBS, l’analyste Eric Sheridan souligne que plus de la moitié du budget marketing dépensé aux Etats-Unis a été consacré aux publicités sur internet, dominées par Google et Facebook.

La plupart des analystes estiment que l’augmentation des dépenses des consommateurs sur internet et la transition continue des magasins vers les sites de commerce en ligne vont continuer à tirer la croissance de la publicité sur internet. Alors que Google s’est attiré les foudres des autorités américaines et européennes, qui s’inquiètent de sa puissance, les analystes soulignent que le marché va surtout se concentrer sur la croissance des revenus de la société. Brian Wieser, analyste chez Pivotal Research, table sur une solide croissance des revenus, soutenue par les dépenses publicitaires pour YouTube.

Sur les deux dernières années, Alphabet a battu les attentes de bénéfice par action des analystes 75% du temps, et les attentes de chiffres d'affaires 100% du temps.

Ces derniers 75 jours, les estimations de bénéfice par action ont été revues deux fois à la hausse, et 9 fois à la baisse. Les estimations de chiffres d'affaires ont été revues deux fois à la baisse.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés