"Les risques baissiers continueront de peser sur la livre"

©EPA

Avec la suspension du Parlement britannique jusqu'au 14 octobre, la probabilité d'un Brexit sans accord a fortement augmenté. Ce qui plombe évidemment le cours de la livre sterling.

Encore une sale journée pour la livre sterling  . La monnaie britannique a lâché environ 0,36% face à l'euro ce mercredi, digérant difficilement le nouveau projet de Boris Johnson. Le Premier ministre britannique a en effet décidé de suspendre le Parlement jusqu'au 14 octobre pour empêcher les députés de légiférer contre le Brexit sans accord.

"Ce qui s'est passé aujourd'hui nous amène fermement dans le domaine de la crise constitutionnelle", souligne Derek Halpenny, responsable de la recherche pour les marchés mondiaux chez MUFG. Il estime qu'il reste au Parlement britannique un "créneau extrêmement étroit" pour tenter de postposer le Brexit ou d'organiser une motion de défiance envers Boris Johnson. 

Dans une note publiée ce mercredi, la banque d'investissement allemande Deutsche Bank estime désormais à 50% la probabilité que le Royaume-Uni se retire de l'Union européenne sans accord. Pour le stratégiste macro Oliver Harvey, la formation d'un gouvernement d'unité nationale début septembre ou fin octobre constituerait le moyen le plus susceptible d'empêcher un no-deal.

"Un Brexit sans accord semble de plus en plus probable et les risques baissiers de la livre sterling continueront de peser", conclut Derek Halpenny. Il prédit que la monnaie britannique pourrait tomber à un nouveau plus bas annuel dans les prochains mois.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés