Les valeurs auto et bancaires en progression (débriefing actions européennes)

©Bloomberg

Le secteur automobile européen a progressé alors que les valeurs les plus sensibles aux tensions commerciales étaient recherchées. Les valeurs bancaires ont avancé sur des spéculations autour des mesures de la Banque centrale européenne.

Les Bourses européennes ont terminé en légère baisse, dans un marché sans grande orientation avant les réunions de politique monétaire de la Banque centrale européenne et de la Réserve fédérale américaine. 

À Paris, l'indice CAC 40 a reculé de 0,27%. À Francfort, le DAX a avancé de 0,28% et à Londres, le FTSE a cédé 0,64%, plombé par les valeurs minières, à la suite d'indicateurs économiques chinois décevants le week-end dernier. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'est replié de 0,29%, l'Euro Stoxx 50 de la zone euro de 0,08% et le Stoxx 600 de 0,04%.

Du côté des valeurs, le secteur automobile s'est démarqué. Des titres comme Volkswagen (+2,45%), Continental (+3,56%), BMW (+1,44%) et Daimler (2,30%) ont tiré le DAX, après des chiffres sur les exportations allemandes. Celles-ci ont augmenté en juillet, contrairement aux attentes, ce qui suggère que la première économie du continent résiste mieux que prévu aux tensions commerciales et à l'incertitude autour du Brexit. A Paris, Renault a gagné 2,25%.

Les valeurs bancaires se sont placées en tête du Stoxx 600. Danske Bank a signé la plus forte progression du Stoxx 600 (+9,66%), alors que Bloomberg Intelligence estime que le montant des amendes que devra payer la banque dans le cadre d'un scandale de blanchiment d'argent sera moins élevé que les attentes du marché, actuellement à 9 milliards d'euros. Les autres banques ont profité de spéculations sur le système de taux par paliers envisagé par la BCE, dit "tiering", pour compenser les effets des taux négatifs sur la rentabilité des banques. Société Générale a pris 4,1% et BNP Paribas 2,97%, à Paris. A Francfort, Deutsche Bank a gagné 3,31%.

 Le télédiffuseur allemand ProSioebenSat1 a gagné 4,79% à la faveur d'un relèvement de recommandation par UBS, qui est passé à l'achat sur la valeur.

La plus forte baisse du Stoxx 600 revient à Air France-KLM (-9,77%). La compagnie aérienne a fait une offre de reprise pour la compagnie aérienne française AigleAzur, qui a arrêté ses vols vendredi après avoir été placée en redressement judiciaire, a déclaré un porte-parole d'Air France. 

 A Paris, Orange a cédé 0,31%. Le groupe a annoncé vendredi être parvenu à un accord avec Altice pour la diffusion de l'ensemble des chaînes du groupe, BFMTV, RMC Découverte et RMC Story.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect