Les valeurs cycliques portées par Trump et Lagarde (débriefing actions européennes)

©REUTERS

Sans entrain en début de séance, les marchés européens sont repartis à la hausse en fin de journée sous l'impulsion combinée de Donald Trump et de Christine Lagarde. Les valeurs cycliques, à commencer par les bancaires, ont porté la tendance.

Les principaux indices actions ont clôturé en hausse ce jeudi en Europe, soutenus notamment par un tweet de Donald Trump. "Nous sommes TRÈS proches d'un GRAND ACCORD avec la Chine", a tweeté le locataire de la Maison-Blanche, faisant bondir les marchés mondiaux qui avaient été sans direction claire depuis le début de la séance.

Le Footsie britannique a progressé de 0,79%, le DAX allemand de 0,57% et le CAC 40 de 0,40%. L'indice paneuropéen Stoxxx 600 a de son côté grimpé de 0,33% grâce à la bonne tenue de ses valeurs cycliques, à commencer par les banques (+2,28%). La première conférence de presse de Christine Lagarde en tant que nouvelle présidente de la Banque centrale européenne (BCE) a visiblement plu aux investisseurs. "Souriante et ouverte lors de sa première conférence de presse, elle a opéré un réel changement tant sur le fond que la forme, avec beaucoup de réussite", a commenté Bernard Keppenne, économiste en chef de CBC Banque.

Au niveau des valeurs individuelles, ArcelorMittal   a bondi de 3,45% à la Bourse d'Amsterdam. Le titre fait son entrée dans la "top pick-list" de Morgan Stanley. Si le prix du minerai de fer reste stable, le sidérurgiste a plus de potentiel de hausse que les autres groupes métallurgiques, estiment les analystes de la banque américaine. Leur objectif de cours est fixé à 21,30 euros.

Le titre Engie   a lâché 0,96% à Paris. Son président Jean-Pierre Clamadieu a pourtant exclu tout scénario de démantèlement dans une interview accordée au journal français Les Echos. "Les spéculations que j'ai pu lire sur l'évolution du périmètre du groupe sont sans fondement", a-t-il assuré. Et d'ajouter qu'il n'y a "rien d'inattendu ni de raison de se précipiter sur le sujet" du renouvellement du mandat d'Isabelle Kocher, directrice générale du groupe, car celui-ci "doit être décidé par le conseil au plus tard fin février, en vue de la publication des résolutions de l'assemblée générale", qui aura lieu le 14 mai 2020.

À Londres, Ocado   a grimpé de 1,04%. La filiale du distributeur britannique, Ocado Retail, a annoncé une hausse de 10,8% de ses ventes, à 429 millions de livres, auprès des particuliers lors des trois derniers mois.


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n