Publicité

Lucid et Rivian, nouveaux chouchous des investisseurs particuliers

La Lucid Aid, premier modèle du constructeur américain de voitures électriques, a été nommée lundi voiture de l'année 2022. ©doc

Alors qu'ils lancent seulement leurs premiers véhicules électriques, et malgré peu de ventes, les deux constructeurs américains Lucid et Rivian rivalisent en bourse avec les plus grands.

Les constructeurs de voitures électriques sont-ils devenus les nouveaux "mème stocks"? Les investisseurs particuliers semblent en tout cas avoir un regain d’intérêt pour ce secteur. Selon les données compilées par Vanda Research, ils ont investi pour 378 millions de dollars dans des actions de constructeurs de véhicules électriques au cours de la semaine dernière.

150
milliards de dollars
La capitalisation boursière de Rivian a atteint 150 milliards de dollars. Une valeur supérieure à celle de 90% des membres du S&P 500.

Le groupe américain Rivian – qui fabrique des pick-up, SUV et camionnettes électriques – est visiblement au centre de l’attention puisque son cours de bourse a doublé depuis son arrivée à Wall Street. Introduite au prix de 78 dollars l’unité il y a seulement une semaine, le 9 novembre dernier, l’action flirte déjà avec les 180 dollars… Tant et si bien que sa capitalisation a atteint mardi les 150 milliards de dollars et a dépassé celle d’un vétéran du secteur, Volkswagen (136 milliards de dollars) .

Rivian a ainsi grimpé à la troisième marche du podium au sein du compartiment automobile mondial. Qui plus est, sa valeur en bourse est désormais supérieure à celle de 90% des membres du S&P 500. À titre d'exemples, BlackRock vaut 145 milliards de dollars, American Express 140 milliards, Boeing et Starbucks 132 milliards, etc.

Pourtant, cette société fondée en 2009 est encore largement déficitaire. Et son chiffre d'affaires est pour l'instant inconnu. Ses premiers pick-ups ont été vendus seulement en septembre dernier. Rivian prévoit en tout et pour tout d'avoir livré 1.000 véhicules d'ici la fin de l'année... Il vise une production annuelle de 150.000 unités pour fin 2023.

"Des probabilités de succès extraordinairement élevées"

Et ce n'est pas la seule dans le même cas. La seconde idole du moment est Lucid , un autre constructeur de voitures électriques. Le groupe a enregistré une perte nette de 524 millions de dollars au troisième trimestre pour un chiffre d'affaires de seulement 232.000 dollars. Mais qu'importe. Son action a gagné environ 120% en un mois. "Nous pensons que le marché est en train de pricer des probabilités de succès extraordinairement élevées et/ou des niveaux de risque très faibles", explique Adam Jonas, analyste chez Morgan Stanley.

"Nous pensons que le marché est en train de pricer des probabilités de succès extraordinairement élevées et/ou des niveaux de risque très faibles" pour Lucid.
Adam Jonas
analyste chez Morgan Stanley

Selon lui, bien que la position de trésorerie de Lucid soit meilleure que prévu, la société n'atteindra pas le point zéro (breakeven) en matière de marge Ebitda avant 2025.

Le constructeur se montre, lui, davantage optimiste. Sa Lucid Air affiche la plus grande autonomie disponible du marché (837 kilomètres en une seule charge) et elle vient d'être nommée voiture de l'année 2022 par le magazine spécialisé MotorTrend. Ce qui devrait booster ses ventes au cours des prochains mois.

Par ailleurs, l'entreprise est en train d'agrandir son unique usine pour y ajouter 265.000 mètres carrés. Ce qui devrait lui permettre d'atteindre d'ici fin 2023 une capacité de production de 90.000 véhicules par an.

Le nouveau Tesla?

Les investisseurs sont-ils trop confiants? Le potentiel de ces deux sociétés est en tout cas énorme: les véhicules électriques ne représentent actuellement que 3% des ventes aux États-Unis.

Elles sont aussi devenues les nouvelles chouchoutes des investisseurs "car ils n'ont aucune idée si Elon Musk a fini de vendre des actions Tesla ", souligne Ed Moya, analyste chez Oanda Corp. Rappelons que l'homme d'affaires a vendu pour plusieurs milliards de dollars d'actions Tesla ces derniers jours. Et si les cours de Lucid et Rivian repartaient en baisse ce mercredi, leur grand frère se reprenait, après avoir lâché plus de 10% en bourse depuis le début du mois. Un peu à l'image de vases communicants...

Un nouveau challenger

La famille des constructeurs automobiles s'est encore agrandie avec l'entrée mercredi 17 novembre à Wall Street de Sono Motors, sous le symbole SEV. Cette société allemande a été fondée en 2016 par quatre amis d'un petit garage munichois et développe le Sion, un véhicule entièrement électrique qui intègre des cellules solaires dans sa carrosserie. La voiture a une autonomie allant jusqu'à 305 kilomètres et peut être rechargée via l'énergie solaire ou à partir de prises de courant conventionnelles.

Quelque 10 millions d'actions ont été placées mercredi au prix de 15 dollars l'unité, dans le milieu de la fourchette de 14-16 dollars annoncée précédemment. Ce qui a permis de lever plus de 150 millions de dollars.

Pour Sono Motors, cet argent frais était vital car ses premières livraisons devaient démarrer seulement au cours du premier semestre 2023. Quand bien même les commandes s'amoncellent, avec plus de 16.000 réservations avec paiement anticipé enregistrées, l'entreprise aurait été insolvable en décembre sans les fonds récoltés pendant l'introduction en bourse.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés